Critique internationale 01, automne 1998

La privatisation de l'État
First Edition

Paperback - In French 18.50 €

InfoPlease note - orders will resume shipping from Monday August 17

Specifications


Publisher
Presses de Sciences Po
Author
Béatrice Hibou,
Afterword by
Richard Descoings,
Journal
Critique internationale
ISSN
12907839
Language
French
BISAC Subject Heading
POL000000 POLITICAL SCIENCE
Onix Audience Codes
06 Professional and scholarly
CLIL (Version 2013-2019)
3283 SCIENCES POLITIQUES
Title First Published
03 November 1998
Subject Scheme Identifier Code
Thema subject category: Politics & government

Paperback


Publication Date
03 November 1998
ISBN-13
978-2-7246-2831-9
Code
9782724628319
Binding
Broché
Dimensions
15.5 x 24 x 0.8 cm
Weight
300 grams
List Price
18.50 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Book Preview


Contents


CONTRE JOUR
Arnaud d'Andurain et Thérèse Delpech
L'avenir des armes nucléaires se joue-t-il en Asie ?
 
Jean-François Bayart
L'Europe et la laïcité contre la démocratie en Turquie
 
Diana Hochraich
L'économie mondiale sous le signe du risque
 
Jean-Luc Domenach
Asie : de la crise monétaire à une crise de l'autorité
 
John Crowley
La pacification du politique en Irlande du Nord
  
LE COURS DE LA RECHERCHE
Le chercheur et la décision politique
entretien avec Patrick Weil
 
Karoline Postel-Vinay et Yves Bougon
Le Japon par lui-même. 1 : Repenser l'histoire
 
Lectures. Le social standardisé : l'Etat contre la communauté ?
Revue critique du dernier livre de James C. Scott par Peter Geschiere
 
Lectures. Notes
par Pierre Hassner, Romain Bertrand, Jean-François Bayart
 
D’AILLEURS
Denis-Constant Martin
Le poids du nom. Culture populaire et constructions identitaires chez les "Métis" du Cap

Victor Perez-Diaz
La Cité européenne
 
VARIATIONS
La privatisation de l'Etat

Luc Rouban
Les Etats occidentaux d'une gouvernementalité à l'autre

Béatrice Hibou
Retrait ou redéploiement de l'Etat ?

John Cana
La privatisation de la diplomatie : une expérience caucasienne

Richard Banégas
De la guerre au maintien de la paix : le nouveau business mercenaire