Raisons politiques 56, novembre 2014

Raisons politiques 56, novembre 2014

Varia

Au-delà des orientations différentes des auteurs et des sujets, ce numéro de Varia possède une certaine familiarité interne. Un intérêt notamment pour des formes originales, non conventionnelles, obliques de la représentation. Il rassemble des articles qui portent sur la qualité de la représentation d'une part, sur de nouveaux objets qui enrichissent le paradigme de la représentation d’autre part.
La consolidation qualitative du paradigme se fait avec Philip Pettit, qui questionne la place et l’identité des personnes morales, entités privées, mais titulaires d’une série de droits politiques ; avec Lisa Disch, qui propose un dialogue plus dense entre la philosophie normative et la recherche empirique : où celle-là tirerait sa légitimité de celle-ci ; avec Gilles Bataillon enfi n qui s’intéresse simultanément à la désincorporation et à la représentation du travail démocratique chez Lefort. La consolidation quantitative se fait par l’inclusion d’objets qui relèvent d’autres univers, d’autres disciplines et qui permettent de penser plus fi nement la médiation. La langue par exemple, comme le montre Astrid von Busekist, ou la notion de care qui, comme l’écrit Jean-Michel Chahsiche, assume un rôle de tenant lieu d’une politique de services publics personnalisés.




Also of interest

Review:

Raisons Politiques

Connect with us