Presses de Sciences Po

http://www.pressesdesciencespo.fr/en/livre/?GCOI=27246100435810
Genre, violences et espaces publics
Title Genre, violences et espaces publics
Subtitle La vulnérabilité des femmes en question
Edition First Edition
Collection Académique
Publisher Presses de Sciences Po
Tags , , , , , , gender, Public policies, Victims
BISAC Subject Heading POL000000 POLITICAL SCIENCE
BIC Subject Heading H Humanities
Audience 06 Professional and scholarly
CLIL (Version 2013-2019) 3283 SCIENCES POLITIQUES
Title First Published 12 September 2008
Subject Scheme Identifier Code      93 Thema subject category: JP
Includes Index; Bibliography
 


Format Paperback
Nb of pages 296 p. Index . Bibliography .
ISBN-10 2-7246-1083-0
ISBN-13 978-2-7246-1083-3
GTIN13 (EAN13) 9782724610833
Reference no. 978-2-7246-1083-3
Publication Date 12 September 2008
Main content page count 296
Weight 360 gr
List Price 26.50 €
 


Format ePub
Nb of pages 296 p. Index . Bibliography .
Product Detail EPUB
ISBN-10 2724687019
ISBN-13 9782724687019
Publication Date 12 September 2008
Technical Protection ebook Adobe DRM
Main content page count 296
 

Description

Who hasn't heard it said that it was "dangerous" for a woman to go out at night? If everyone seemed to go along with this kind of reality, the means to avoid this kind of “danger” wouldn’t be considered at all relevant for a simple question of “good sense". At a time when the question of security takes the front of the stage, the security of women is in effect largely ignored by the media and rarely taken into account by public powers. It’s left to women to take precautions.

Facilitating an original approach confronting the politics of security in daily practices and representations, this book underlines the difficulties public policy has in taking into consideration the inequality of the sexes. The study of the implementation of local security contracts, in Paris and in Guyancourt, reveals in effect the multiplicity of resistance to such a provocative theme.

Marylène Lieber puts into evidence the pregnancy of discrimination, presenting it in a manner as lively as she is, in a context of an equality between women and men which is nothing but formal. She points to a form of violence toward women too rarely recognized, that which takes place at the heart of public space.

Marylène Lieber is a Doctor of Sociology and a Researcher at the University of Neuchâtel.

Contents

Introduction
Le genre et les rapports sociaux de sexe
Au-delà de l'« évidence »
Le genre, structure invisible
des politiques publiques de sécurité
La peur, une discrimination sexuée
Les politiques de sécurité à l'épreuve de leur public
Genre et sécurité

Chapitre 1 / SÉCURITÉ ET VIOLENCES
DE QUI PARLE-T-ON ?
Les recherches sur les violences, le crime et la sécurité
Du côté des femmes
Où commencent les violences

Chapitre 2 / GENRE ET POLITIQUES EN MATIÈRE DE VIOLENCES
Sexe, genre et rapports sociaux de sexe
Le genre des politiques publiques
Les politiques en matière de violences

Chapitre 3 / LES VIOLENCES ENVERS LES FEMMES DANS LES STATISTIQUES
Les données disponibles
Les statistiques de la police et celles de victimation
Les violences envers les femmes dans les contrats de sécurité

Chapitre 4 / LA DÉPOLITISATION DES VIOLENCES ENVERS LES FEMMES
Le projet politique
Les freins à l'innovation
Le lent processus de dépolitisation d'une catégorie
La double invisibilité des violences faites aux femmes

Chapitre 5 / PEUR-PRÉOCCUPATION ET PEUR SEXUÉE
La peur-préoccupation
La peur comme « attribut féminin »
Un amalgame entre différents types de peurs
La peur sexuée : un autre regard sur le sentiment d'insécurité

Chapitre 6 / DE LA PEUR ASSIGNÉE AUX TACTIQUES D’ÉVITEMENT
L’évidence de la peur ressentie par les femmes
Comment sortir tout en évitant les dangers
Une forme de savoir-faire

Chapitre 7 / VIOLENCES ET ORDRE SOCIAL SEXUÉ
Un mythe pour assurer la bicatégorisation sexuée
Un rappel constant à l’ordre
Production et reproduction des identités sexuées

Conclusion
La persistance d’une forme de sexisme
Une forme de discrimination dans un monde « égalitaire »
Les rapports sociaux de sexe, de classe et de « race »