Revue économique 67-4, juillet 2016

Microsimulation et évaluation des politiques publiques
Première édition

Les apports des modèles de microsimulation sont souvent réduit à la simulation comptable des effets redistributifs ou budgétaires des politiques auxquelles ils sont appliqués. Or il est possible de les enrichir d'hypothèses de comportement, de mécanismes de bouclage, très complémentaires des travaux d’évaluation économétrique en forme réduite. Lire la suite

Les modèles de microsimulation, très utilisés dans les sphères administratives et décisionnelles, voient souvent leur apport réduit à la simulation comptable des effets redistributifs ou budgétaires des politiques auxquelles ils sont appliqués. Cette vision restrictive est de moins en moins justifiée. Il est parfaitement possible de les enrichir d'hypothèses de comportement, voire de mécanismes de bouclage, ce qui les rend très complémentaires des travaux d’évaluation économétrique en forme réduite, aujourd’hui prépondérants, ainsi que des exercices de simulation ex ante à base de modèles structurels plus agrégés.

Cette variété d’usages est ici illustrée par des exemples portant sur l’évaluation de réformes récentes (CICE, contrat de génération, loi TEPA) et sur la simulation totalement ex ante de réformes nouvelles (réformes structurelles de l’assurance maladie ou des retraites, nouvelles modalités de financement des études supérieures ou du logement social, réforme des politiques de soutien à l’activité dans les DOM). La majorité des contributions de ce numéro sont issues d’un séminaire coorganisé en 2013 par l’Acoss, la Cnaf, l’ERUDITE et l’Insee. D’autres contributions au même séminaire ont été publiées dans un récent numéro associé de la revue Économie et Statistique.


Livre broché - 24,00 €

InfoAttention - les expéditions des commandes reprendront à partir du lundi 17 août

Spécifications


Éditeur
Presses de Sciences Po
Auteur
Didier Blanchet, Cyrille Hagneré, François Legendre, Florence Thibault,
Revue
Revue économique
ISSN
00352764
Langue
français
Mots clés
Politiques publiques, Travail
BISAC Subject Heading
BUS069000 BUSINESS & ECONOMICS / Economics
BIC subject category (UK)
KC Economics
Code publique Onix
06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013-2019 )
3312 Économie publique, économie du travail et inégalités > 3314 Économie politique des institutions
Crédit
Presses de Sciences Po
Date de première publication du titre
30 juin 2016
Type d'ouvrage
Numéro de revue

Livre broché


Date de publication
30 juin 2016
ISBN-13
978-2-7246-3458-7
Contenu du produit
Text (eye-readable)
Ampleur
Nombre absolu de pages : 265
Code interne
9782724634587
Format
15,5 x 24 x 1,2 cm
Poids
176 grammes
Prix
24,00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


Sommaire


DOSSIER Évaluation des politiques publiques, ex post et ex ante : l'apport de la microsimulation

 

Introduction

Didier Blanchet, Cyrille Hagneré, François Legendre, Florence Thibault

 

Une évaluation ex ante des conséquences du Crédit d'impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE)

Cyrille Hagneré, François Legendre

 

Un modèle multi-agent du marché du travail français, outil d’évaluation des politiques de l’emploi : l’exemple du contrat de génération

Gérard Ballot, Jean-Daniel Kant, Olivier Goudet

 

Réformes économiques et pauvreté monétaire en outre-mer : les apports d’un modèle EGC microsimulé

Sébastien Mathouraparsad

 

Les prêts à remboursement contingent dans le supérieur : plus redistributifs que l’impôt ?

Une perspective de cycle de vie

Guillaume Allègre, Xavier Timbeau

 

Redistribution opérée par « l’avantage HLM » et impact de potentielles réformes : l’apport de la microsimulation

Marie-Cécile Cazenave, Patrick Domingues, Augustin Vicard

 

Assurance maladie obligatoire et demande de soins : une analyse par microsimulation

Grégoire de Lagasnerie

 

Quelles options pour réduire la dépendance à la croissance du système de retraite français ?

Didier Blanchet, Antoine Bozio, Simon Rabaté

 

Combien ont coûté les réformes de l’impôt sur les successions mises en place en France depuis 2000 ?

Jonathan Goupille-Lebret