Autrepart 73, 2015

Autrepart 73, 2015

Parler pour dominer ? Pratiques langagières et rapports de pouvoir

L'analyse de la parole en situation est un révélateur des relations sociales, notamment de l’instauration de rapports de force ou de hiérarchie. L’exercice du pouvoir dans ses liens à la parole se manifeste ainsi dans l’élaboration d’un discours politique ou religieux ou dans le recours à une langue particulière en contexte tendu. Nommer des individus, des lieux, des événements, des langues ou des groupes sociaux, avoir recours à des créations linguistiques subversives comme l’argot ou le verlan, à des expressions artistiques tels le zouglou, le rap ou le slam peuvent être des moyens de dominer autrui comme de contrer ou de tourner en dérision le pouvoir.

À travers des objets d’étude aussi divers que les relations de genre ou de générations, les revendications territoriales, identitaires, politiques, religieuses ou linguistiques et sur la base de recherches empiriques récentes conduites dans les pays du Sud, ce numéro interroge la manière dont la parole est susceptible de devenir à la fois le moyen d’exercer un pouvoir sur autrui et l’objet même des stratégies et manipulations mises en oeuvre dans les situations de domination.




Nous Vous Suggérons Aussi

Revue:

Autrepart

Suivez-nous