Raisons politiques 61, février 2016

Raisons politiques 61, février 2016

La reconnaissance. Lectures hégéliennes
Charlotte Epstein, Thomas Lindemann, et al.

Hegel est de retour. Depuis quelques décennies déjà, les philosophies de la reconnaissance notamment s'intéressent à l'homme de Iéna. Mais l'inspiration hégélienne prend aujourd'hui de nouveaux chemins. Attentifs d'abord à la dimension antagonique qui motive les politiques de reconnaissance qui ne se résolvent pas nécessairement dans le compromis, les auteurs font le constat de désirs de reconnaissance toujours socialement contraints.
Attentifs à la dimension de l’échange, au don et au contre-don des acteurs engagés dans une lutte de reconnaissance, ils montrent ensuite à quel point la capacité d’action et la nécessité du don de soi inscrit la quête de reconnaissance dans l’interaction.
Attentifs enfin à l’éthicité des institutions régulatrices dont la principale vertu est d’habiliter le désir de reconnaissance et de pacifier les luttes, les auteurs de ce numéro ouvrent de nouveaux débats en relisant la Phénoménologie de l’esprit.




Nous Vous Suggérons Aussi

Penser la politique
Enjeux et défis contemporains
Astrid von Busekist

Revue:

Raisons Politiques

Sujets

Science politique : Théorie politique

Suivez-nous