La  cause des sans-papiers

La cause des sans-papiers

Les mouvements des sans-papiers n’ont pas cessé depuis le début des années 1970 de prendre la forme de grèves de la faim collectives. Cet ouvrage s’interroge sur les conditions sociales et politiques de ces mobilisations. L’audience dont a bénéficié le mouvement de Saint-Bernard ne doit pas faire oublier combien la cause des sans-papiers n’a jusqu’à présent reçu de soutiens qu’avant-gardistes ou marginaux. L’analyse des trajectoires individuelles de certains militants français le montre bien.

Johanna Siméant

Prefesseure de science politique
Paris-1-Panthéon Sorbonne

Johanna Siméant est professeure de science politique à l'Université Paris-1-Panthéon-Sorbonne, chercheuse au Centre de recherches politiques de la Sorbonne (CRPS) et membre junior de l’Institut universitaire de France. Ses domaines de recherche couvrent la sociologie du militantisme, de l’engagement humanitaire et des mobilisations transnationales.



La grève de la faim
Johanna Siméant
Première synthèse claire et complète sur ce mode d'action et la diversité de ses formes – grèves individuelles ou collectives, en prison ou hors milieu carcéral, jeûne limité ou jusqu'à la mort, etc.



Critique internationale 36, Juillet-septembre 2007
Le modèle de l'enquête judiciaire face aux crises extrêmes
Johanna Siméant



Le travail humanitaire
Les acteurs des ONG, du siège au terrain
Pascal Dauvin, Johanna Siméant
Ce livre propose, pour la première fois en France, une sociologie politique de l’humanitaire international.











Nous Vous Suggérons Aussi

Identités et politique
De la différenciation culturelle au conflit
Gilles Dorronsoro, Olivier Grojean

Collection

Académique

Sujets

Sociologie : Sociétés en mouvement
Domaines
Société

Suivez-nous