La Consommation engagée

La Consommation engagée

2e édition entièrement actualisée

Achats bio, boycott, refus de la publicité, éco-villages, véganisme… Multiforme, la consommation engagée fait du marché un lieu de contestation politique contre les excès du capitalisme et de la société d'accumulation.

Dès le XVIIIe siècle apparaît l'idée que les citoyens peuvent, en unissant leurs efforts individuels, infléchir les tendances délétères de la société. Depuis, ce mouvement n’a cessé de grandir et d’étendre ses prérogatives. Aux causes de justice sociale se sont désormais ajoutées les luttes contre la dégradation de l’environnement, pour les circuits courts, contre la souffrance animale, pour l’éthique dans les échanges, etc.

Critique à la fois contre et dans le marché, avec lequel elle entretient une relation ambiguë, la consommation engagée s’impose aujourd’hui comme un mouvement puissant, capable d’influencer les gouvernements, les législateurs et les acteurs économiques.



Sophie Dubuisson-Quellier

Sophie Dubuisson-Quellier est directrice de recherche en sociologie au CNRS et directrice adjointe du Centre de sociologie des organisations de Sciences Po (CSO, CNRS). Elle a notamment dirigé Gouverner les conduites, aux Presses de Sciences Po (2016).



Gouverner les conduites
Sophie Dubuisson-Quellier
« Manger, bouger », « J'éco-rénove, j'économise », « Les médicaments génériques, c'est génial »… Que fait l'État lorsqu’il s’immisce dans nos vies privées et cherche à orienter nos pratiques ? A-t-il une légitimité pour le faire ? Quels sont les acteurs et les instruments de ce gouvernement des conduites ? Comment les intéressés réagissent-ils ?








Nous Vous Suggérons Aussi

La crise environnementale en Chine
Évolutions et limites des politiques publiques
Jean-François Huchet

Collection

Contester

Sujets

Géopolitique : Developpement / durable

Suivez-nous