Le nouveau capitalisme agricole

Le nouveau capitalisme agricole

De la ferme à la firme

En rupture avec l'exploitation familiale traditionnelle, des firmes agricoles se profilent dans de nombreuses régions du globe. Avec elles, s’amorce une recomposition agraire dont les contours restent largement invisibles.

À l’exception de quelques cas médiatisés de « mégafermes » et autres « fermes des 1 000 vaches », la majorité de ces firmes ont jusqu’à présent échappé à l’analyse tant leurs visages sont multiples et flous.

Leurs performances économiques et financières tout comme leurs incidences environnementales et sociales interrogent aussi bien les milieux politiques, professionnels que scientifiques.

Comment sont-elles organisées ? Quels sont leurs logiques et modes d’action ? Dans quels espaces s’inscrivent-elles ? Comment une ferme familiale devient-elle une firme agricole ? Quels types d’acteurs sont impliqués ? Quels rapports au politique entretiennent-elles ? Quels conflits provoquent-elles ?

Le premier ouvrage sur un phénomène mondial en pleine émergence.

Martine Guibert

Martine GUIBERT est géographe, enseignante-chercheur à l'Université Toulouse 2-Jean Jaurès, UMR CNRS 5193 LISST/Dynamiques rurales. Spécialiste de l’Amérique latine, ses recherches traitent des implications locales des différents modes d’organisation des agricultures d’entreprise, de l’insertion des espaces ruraux dans la globalisation et du marché agricole et alimentaire mondial.