L'État des droits

L'État des droits

Politique des droits et pratiques des institutions

Droit au logement, droits des malades, égalité des droits et des chances, participation et citoyenneté des personnes handicapées, droit à un revenu minimum, etc. La référence aux droits subjectifs n'a cessé de gagner en importance dans la production législative, en France comme dans d'autres pays occidentaux.

L'État peut-il garantir la réalité de ces nouveaux droits reconnus aux individus ? De quelles capacités les acteurs publics disposent-ils pour les mettre en oeuvre ? Comment les revendications en termes de droits contribuent-elles à transformer les modalités d'intervention étatiques et à déplacer les frontières de l’action publique ?

L’ouvrage enquête sur cet « État des droits », à partir de différents cas nationaux, en Belgique, au Canada, en France et en Suède et dans divers secteurs de l’action publique – handicap, discriminations, santé, logement, politiques scolaires. Il montre comment des institutions étatiques, par leurs pratiques quotidiennes, font ou défont les droits des individus. Il prête une attention particulière aux nouvelles organisations (Ombudsman, maisons départementales des personnes handicapées, Halde) qui, hors de l’arène judiciaire, participent de cette politique des droits via des dispositifs de médiation, d’accès aux droits ou d’attribution des droits.

Une exploration fine des pratiques des droits dans l’action publique, enrichie des apports du droit, de la sociologie et de la science politique.

Jacques Chevallier

Professeur
Université Paris II

Il dirige depuis 1999 à l'université Paris II, le Centre d'études et  de recherches de sciences administratives. Ses travaux portent sur la science administrative et les institutions politiques, la théorie de l'État et du droit public.


http://www.cersa.org/CHEVALLIER-Jacques

Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

La situation postcoloniale
Les postcolonial studies dans le débat français
Marie-Claude Smouts
Cet ouvrage présente de façon contradictoire mais dépassionnée les principaux auteurs, concepts et problématiques des postcolonial studies. Il en fait l’examen critique et discute à plusieurs voix leur pertinence pour la situation française actuelle.









Nous Vous Suggérons Aussi

Prendre parti
Pour une sociologie historique du PCF
Bernard Pudal

Collection

Académique

Sujets

CONCOURS : Agrégation science politique
Europe : Construction européenne
Domaines : Gouvernances
Science politique : Politiques publiques
International
Politique

Suivez-nous