Autrepart 77, 2016

Autrepart 77, 2016

De l'Europe vers les Suds : nouvelles itinérances ou migrations à rebours ?

Déplacer le regard et mettre la focale, non pas sur l'arrivée des migrants en Europe, mais sur les départs d'Europe vers les Suds est un pari audacieux à l'heure où les médias insistent sur la « crise migratoire ».
Alors que les pays du Sud enregistrent des taux de croissance économique constamment positifs et que certains États facilitent l'installation des étrangers, de nouveaux scénarios se dessinent, augurant d’une remise en mouvement des Européens. Ce contexte particulier conduit les chercheurs à renouveler leurs catégories d’analyse pour rendre compte au plus près des processus de mobilité, et à réinterroger les relations de causalité entre la crise économique de 2008 et le départ vers les Suds.
Le concept de lifestyle migrations ne peut résumer la richesse des mobilités enregistrées aujourd’hui ni les multiples compétences sociales et spatiales que développent les populations mobiles pour se faire une place dans ce « nouvel âge » des migrations. Aux côtés de retraités et des touristes qui émigrent au Sud pour y travailler, ou encore des expatriés, cohabitent d’autres profils dont les trajectoires n’ont été, jusqu’à présent, que très rarement documentées.

Recolonisation des Suds, retour aux sources familiales, mobilité à rebours ou migration itinérante entre deux continents : quel sens donner à ces mouvements migratoires d’une ampleur croissante ? Sont-ils annonciateurs d’autres recompositions et flexibilités, participant d’un nouvel équilibre mondial ?




Nous Vous Suggérons Aussi

Revue:

Autrepart

Suivez-nous