Les communistes français, de Munich à Châteaubriant     (1938-1941)

Les communistes français, de Munich à Châteaubriant (1938-1941)

De bas en haut, de l'humble militant de la terre, de la mine ou du rail jusqu'aux émissaires du « Centre » cherchant planques et contacts, voici l'histoire du peuple communiste pris entre tous les feux.

En 1936, le Parti avait enfin rencontré les masses. En 1938, l'agonie du Front populaire, Munich et Daladier ont brisé l'élan. Viennent la guerre et le pacte germano-soviétique, l'interdiction et la défaite, le silence et la clandestinité. Accablés par tant de coups, beaucoup renoncent ou attendent. Des isolés tâtonnent dans l'ombre pour renouer les fils d'une organisation défaite. Les plus déterminés se jettent dans l'action. Tous sont suspectés ou pourchassés. Après l'invasion de l'Union Soviétique par la Wehrmacht, quand le Front national prend forme à l'automne de 1941, une frêle ossature a été préservée, une nouvelle génération se lève, celle des fusillés et des maquis.

Cette histoire promise depuis près d'un demi-siècle à tant d'empoignades, on a tenté ici de la retracer avec honnêteté, au plus près de ces femmes et de ces hommes, en s'appuyant enfin sur des documents fiables et souvent inédits, puisés dans les archives de trente départements français et de nombreux dépôts européens.

Jean-Pierre Azéma

Historien
Maître de conférences à l'Institut d'études politiques (en 1987)


Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

René Rémond, historien
Jean-Noël Jeanneney, Jean-François Sirinelli
Spécialiste de l'époque contemporaine, René Rémond est l'auteur d'une œuvre majeure qui a largement contribué au renouveau de l’histoire politique et religieuse en France. Un portrait du grand historien par ceux qui se sont enrichis de son influence et qui ont collaboré avec lui, et qui rend compte de sa formation et de son parcours intellectuel.









Nous Vous Suggérons Aussi

Collection

Académique

Sujets

Etat - Administration : Partis politiques

Suivez-nous