Coup d'Etat et République

Coup d'Etat et République

Si la violence populaire, pour établir ou défendre le Droit, est tenue pour acceptable, la violence de quelques-uns, définie comme coup d’État, est réputée mauvaise. Cette théorie se révèle problématique au regard des faits historiques. Du 18 Brumaire au gaullisme, ce livre reprend sereinement un débat qui a des implications pour l’étude de nos deux derniers siècles d’histoire mais aussi pour la redéfinition de l’instruction civique.

Publier un commentaire sur cet ouvrage
 
Votre e-mail :
Votre nom :
Commentaire :
 



Nous Vous Suggérons Aussi

Vingtième Siècle 97 (2008-1)
Spécial : L'Amérique de George W. Bush
et al.

Collection

Bibliothèque du citoyen

Sujets

Géopolitique : Relations internationales
International

Suivez-nous