Raisons politiques 71, août 2018

Raisons politiques 71, août 2018

Pratiques du séminaire

Bien que curieusement négligé par la science politique, le séminaire constitue pourtant une scène fascinante donnant accès à des mécanismes structurants de la vie intellectuelle. Imbriquant le texte et le contexte, l'étude de ce mode d’enseignement fournit en effet l’occasion de pratiquer une histoire des idées prenant en compte l’environnement intellectuel comme les conditions matérielles de production des pensées.
Analysant des séminaires aussi variés que ceux de Ludwig von Mises, Raymond Aron, Pierre Bourdieu, Jürgen Habermas, Jean-Marc Ferry, les articles composant ce dossier sont cependant unis par une même ambition : étudier le séminaire comme un lieu d’élaboration conceptuelle où peuvent se révéler les intentions d’un auteur, et comme un espace de sociabilité où un collectif se construit tout en étant traversé par des relations de pouvoir.

Gwendal Châton

Gwendal Châton est maître de conférences en science politique à l'Université Rennes-I et chercheur à l’Institut du droit public et de la science politique (IDPSP). Ses travaux portent sur l’histoire des idées politiques, et plus particulièrement sur l’histoire du libéralisme en France. Il a récemment publié Introduction à Raymond Aron (Paris, La Découverte, 2017) et dirigé, avec Bernard Bruneteau et Philippe Portier, L’Aventure démocratique (Rennes, PUR, 2017).








Nous Vous Suggérons Aussi

Du papier à la biométrie
Identifier les individus
Xavier Crettiez, Pierre Piazza

Revue:

Raisons Politiques

Sujets

CONCOURS : Agrégation science politique
Europe : Construction européenne
International
Politique
Science politique

Suivez-nous