Presses de Sciences Po

http://www.pressesdesciencespo.fr/fr/livre/?GCOI=27246100048760
Théories de l'économie politique internationale
Titre Théories de l'économie politique internationale
Sous-titre Cultures scientifiques et hégémonie américaine
Édition Première édition
Collection Références
Éditeur Presses de Sciences Po
BISAC Classifications thématiques POL000000 POLITICAL SCIENCE
Public visé 06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013-2019 ) 3283 SCIENCES POLITIQUES
Crédit Presses de Sciences po
Date de première publication du titre 28 mai 2013
Subject Scheme Identifier Code      93 Classification thématique Thema: JP
 


Support Livre broché
Nb de pages 360 p.
ISBN-10 2-7246-1315-5
ISBN-13 978-2-7246-1315-5
GTIN13 (EAN13) 9782724613155
Date de publication 28 mai 2013
Nombre de pages de contenu principal 360
Poids 356 gr
Prix 19,00 €
 


Support ePub
Nb de pages 380 p.
ISBN-10 2-7246-1317-1
ISBN-13 978-2-7246-1317-9
GTIN13 (EAN13) 9782724613179
Date de publication 22 janvier 2015
Contenu du produit Text (eye-readable)
Protection technique e-livre DRM -Adobe
Nombre de pages de contenu principal 380
Prix 14,99 €
 

Description

Née au début des années 1970 aux États-Unis, en Grande-Bretagne et au Canada, l'économie politique internationale (EPI) éclaire notre compréhension des transformations de la scène internationale en mettant l'accent sur leur dimension économique. Elle s'intéresse aux interactions entre le monde des États et les marchés et à leurs effets sur la politique mondiale.

Devenue aujourd'hui, avec les questions de sécurité, l’une des plus importantes disciplines du champ plus vaste des relations internationales, l’EPI a procuré à ce dernier certains de ses concepts les plus novateurs : mondialisation, interdépendance complexe, stabilité hégémonique, puissance structurelle, gouvernance mondiale, etc. Elle a donné naissance à diverses théories, dont les principales sont défendues par deux écoles largement incompatibles : l’école orthodoxe, ancrée aux États-Unis, et l’école hétérodoxe, dominante en Grande-Bretagne et très présente au Canada et un peu partout dans le monde.

Synthèse critique à destination des internationalistes francophones, ce livre présente les principaux auteurs, paradigmes et débats fondateurs de la discipline.

Sommaire

Introduction

Chapitre 1 / L'économie politique internationale
Qu’est-ce que l’EPI ?
Les origines de l’EPI
Les économistes et l’EPI
Les acteurs fondamentaux de l’EPI
Le niveau d’analyse et la rationalité des acteurs
Conclusion

Chapitre 2 / Les perspectives théoriques et épistémologiques en EPI
Les États-Unis contre le reste du monde
Le reste du monde face aux États-Unis
Les auteurs de référence
La grande division épistémologique et méthodologique
L’épistémologie positiviste en EPI
Conclusion

Chapitre 3 / Qu’est-ce qu’une (bonne) théorie en économie politique internationale ?
Pourquoi théoriser l’EPI ?
Théorie explicative et compréhensive
La théorie : plusieurs définitions
La portée des théories
La théorisation selon l’approche orthodoxe
La théorisation selon l’approche hétérodoxe
La théorisation selon Susan Strange
La théorisation chez les néogramsciens
Conclusion

Chapitre 4 / La perspective réaliste
Les postulats fondamentaux de la perspective réaliste en EPI
La mondialisation n’est pas coupable
La puissance et la théorie de la stabilité hégémonique
La puissance et les relations entre les États
Conclusion

Chapitre 5 / La perspective libérale
Les postulats fondamentaux de la perspective libérale en EPI
Le transnationalisme
L’institutionnalisme libéral
La conception rationnelle des institutions
La conformité et la crédibilité des engagements internationaux
Conclusion

Chapitre 6 / La perspective axée sur la politique intérieure
Les intérêts
Les idées
Les institutions
Les effets de la mondialisation sur l’État-nation
Conclusion

Chapitre 7 / Les perspectives hétérodoxes : l’école britannique
L’école hétérodoxe britannique en EPI
La mondialisation
Le pouvoir et la puissance structurelle
Le marché
La finance
Conclusion

Chapitre 8 / Les perspectives hétérodoxes : l’école néogramscienne
Robert Cox
La redécouverte de Gramsci
Stephen Gill
Mark Rupert
Conclusion

Conclusion générale
Bibliographie sélective