Presses de Sciences Po

http://www.pressesdesciencespo.fr/fr/livre/?GCOI=27246100513860
Viol que fait la justice ?
Titre Viol que fait la justice ?
Édition Première édition
Collection Académique
Éditeur Presses de Sciences Po
BISAC Classifications thématiques SOC060000 SOCIAL SCIENCE / Sexual Abuse & Harassment
SOC026000 SOCIAL SCIENCE / Sociology
BIC Classifications thématiques J Society & social sciences
Public visé 06 Professionnel et académique
Date de première publication du titre 07 mars 2019
Avec Index ; Bibliographie
 


Support Livre broché
Nb de pages CLXXXIV - p. Index . Bibliographie .
Details de produit 1
ISBN-10 2724624009
ISBN-13 9782724624007
Date de publication 07 mars 2019
Contenu du produit Text (eye-readable)
Pages chiffres romains 184
Format 13,8 x 21 cm
Poids 210 gr
 


Support ePub
Nb de pages CLXXXIV - p. Index . Bibliographie .
Details de produit 1
ISBN-10 2724624025
ISBN-13 9782724624021
Date de publication 07 mars 2019
Contenu du produit Text (eye-readable)
Protection technique e-livre DRM -Adobe
Pages chiffres romains 184
 

Description

« La victime [est] la grande oubliée du procès pénal. Quiconque assiste à un procès d'assises pour viol s'en rend rapidement compte. »

Malgré la sévérité des textes et l’unanime réprobation sociétale, très peu d’affaires de viol sont portées devant l’institution judiciaire, la plupart sont classées, certaines sont requalifiées en simples agressions sexuelles et les rares condamnations semblent plus satisfaire l’opinion publique que les victimes elles-mêmes.

Véronique Le Goaziou montre toutes les contradictions qu’il peut y avoir à défendre une cause collective et politique devant une instance qui ne traite que des affaires individuelles. Elle revient en détail sur ce qui motive les décisions des magistrats aux prises avec les délicates questions touchant à la violence, au désir et à la sexualité, et décrit le parcours des victimes tout au long d’un processus judiciaire parfois vécu comme un second viol.

Face au traitement strictement pénal des violences sexuelles, qui privilégie la recherche de la faute et la sanction du coupable, ne serait-il pas temps d’écouter les victimes ? De leur demander ce qu’elles attendent de la justice comme de la société ? De trouver d’autres voies pour leur permettre de se reconstruire ?

Sommaire

Préface, par Antoine Garapon

Introduction – Dénoncer les violences sexuelles
De la libération de la parole au tribunal populaire  
Le mouvement de l'automne 2017  
Haro sur la justice  
Le traitement judiciaire des violences sexuelles  

Chapitre 1 – La condamnation sociétale et la condamnation pénale du viol, une double énigme 
La condamnation sociétale des violences sexuelles  
Une tolérance ancienne  
De nouveaux régimes de sensibilité  
Une réprobation généralisée  
La dénonciation et la condamnation pénale du viol  
Une justice réticente et discrète  
Une justice sévère  
De la criminalité déclarée à la criminalité jugée : une perte en ligne  
Les sources d'enquête  
Les enquêtes de victimation : quel reflet de la criminalité réelle ?  
Déclarations, plaintes et condamnations  

Chapitre 2 – Le traitement pénal des viols
Les affaires classées par les parquets  
Quelques règles et principes de procédure pénale   
Les filières pénales  
La qualification tout au long de la chaîne pénale  
Preuves et intime conviction  
Le contradictoire et la présomption d’innocence  
La « paresse des parquets »  
L’orientation des affaires dans la chaîne pénale  
Classer des affaires pénales  
Les décisions du parquet pour les affaires de viol  
L’orientation pénale des viols  
Les dossiers judiciaires 
Les raisons du classement : un examen des dossiers

Chapitre 3 – La correctionnalisation des viols  
Un sujet sensible et complexe 
Différentes pratiques  
Des statistiques récentes, encore incomplètes  
Bonnes ou mauvaises raisons de la correctionnalisation  
La correctionnalisation dans les dossiers judiciaires  
Pénétrations digitales ou partielles et tentatives de viol  
Très jeunes victimes, faits anciens et pressions de l’entourage  
Affaires conjugales : passion et pardon  
Des auteurs amendés  

Chapitre 4 – Pénétrations, preuves et consentement  
Toutes les nuances de pénétration  
Établir le viol : preuves et convictions  
Ancienneté des faits et délais de prescription  
Objectiver la violence morale  
La question du consentement  
Céder, résister, mourir  
Qu’est-ce que consentir ?  
Les ambiguïtés du oui et du non  
Consentir à l’autre, consentir à soi  
Variations de l’assentiment  
Le désir et la violence  
La domination masculine et le viol  
Jeux, pulsions et liberté sexuelle  
Quand les sujets se font objets  
La justice et le sexe  

Chapitre 5 – Les victimes et l’épreuve judiciaire  
Paroles et comportements sur la sellette  
Une affaire de viol conjugal  
Une seconde affaire  
L’épreuve de la procédure  
« Les faits, rien que les faits »  
Les mots pour le dire  
Des jeux d’acteurs  
Améliorer la place des victimes dans le processus pénal  
Le renversement de la preuve  
Bonne foi et sincérité des victimes  
Faire évoluer le traitement judiciaire...  
... dans certaines limites  

Chapitre 6 – Le sens de la plainte  
La voix des victimes  
Un viol : grave ou pas grave ?  
Honte et souillure  
L’obstacle des affects  
La plainte : dire plutôt que punir  
La plainte et non la peine  
Les limites de la pénalisation  
D’autres formes de justice  
La protection des victimes de viol  
Médiations et conciliations  
Conflits d’interprétation  
Les viols hors la justice  
La faiblesse de la prise en charge des victimes  
Éduquer et prévenir  
Une « culture du viol » ?  
Ne plus être une victime  

Conclusion  

Bibliographie