Presses de Sciences Po

http://www.pressesdesciencespo.fr/fr/livre/?GCOI=27246100532560
Terres, pouvoirs et conflits
Titre Terres, pouvoirs et conflits
Sous-titre Une agro-histoire du monde
Édition Première édition
Auteur Pierre Blanc
Collection Hors collection
Éditeur Presses de Sciences Po
BISAC Classifications thématiques POL011000 POLITICAL SCIENCE / International Relations
BIC Classifications thématiques J Society & social sciences
HB History
Public visé 06 Professionnel et académique
Date de première publication du titre 01 mars 2018
Avec Index ; Bibliographie


Support Livre broché
Nb de pages CCCLXXXIV - p. Index . Bibliographie .
ISBN-10 2724622200
ISBN-13 9782724622201
Date de publication 01 mars 2018
Contenu du produit Text (eye-readable)
Pages chiffres romains 384
Format 13,8 x 21 cm
Poids 530 gr
 

Description

La terre prodigue ses ressources et confère la puissance à ceux qui se l'approprient. Les sociétés n'ont eu de cesse de se battre et de mourir pour elle : conquêtes, guerres civiles, autoritarismes, etc.

Parce que la possession de la terre demeure un moteur politique décisif, Pierre Blanc revisite l'histoire contemporaine en plaçant la question foncière au coeur des logiques de pouvoir.

Des fascismes européens aux dictatures latino-américaines, de la révolution chinoise aux guérillas colombiennes, combien de séquences politiques ont eu pour arrière-plan une terre mal distribuée ? Des États-Unis dans la guerre froide à la Russie d’aujourd’hui, de la Chine aux pays du Golfe qui investissent dans le monde, combien de pays ont exprimé une volonté de puissance et de sécurité par leur emprise foncière ? Des Kurdes aux Tibétains, des Palestiniens aux Ouïgours chinois, combien de peuples ont vu leurs terres se dérober et leur rêve de reconnaissance ainsi entravé ?

Une agro-histoire du monde pour comprendre les enjeux géopolitiques du XXIe siècle.

Sommaire

Introduction 

L'Europe : la fin d'une histoire ? 

Quand l'histoire résout ou produit les inégalités foncières 
   Du Royaume-Uni aux anciennes Provinces-Unies : des issues précoces 
   En France : la longue fin de l’Ancien Régime 
   De l’Allemagne à la Russie : le retour du féodalisme 
   L’Europe méditerranéenne : la grande propriété comme héritage 

Quand les inégalités foncières s’invitent dans l’histoire 
 L’Europe méditerranéenne : la politique a le goût de la terre 
   L’Italie : la terre, l’unité et la désunion 
   Péninsule Ibérique : quand la terre nourrit l’autoritarisme 

 L’agro-politique au coeur de la vieille Europe continentale 
   En France : le pire et le meilleur pour régler la question 
   L’Allemagne : des Junkers conservateurs aux Junkers rouges ? 

 En Europe centrale : de l’aristocratie aux investisseurs 
 En Pologne : la terre au coeur des vicissitudes 
  La Roumanie : les tribulations d’un grenier en Europe
 
De la Russie à l’ancien espace soviétique : de l’aristocratie à l’oligarchie 

Les Amériques : un contraste agro-politique entre Nord et Sud 

Des colonisations qui se distinguent 
   Quand l’histoire produit des inégalités foncières en Amérique latine 
   Quand l’histoire produit de l’égalité foncière en Amérique du Nord 
La terre comme terreau de stabilité et de puissance en Amérique du Nord 
Les inégalités foncières comme moteur de l’histoire en Amérique latine 
   Au commencement fut le Mexique 
   Le relais cubain 
   L’Amérique centrale : une terre explosive 
     Salvador et Honduras : la terre comme dénominateur et détonateurs communs 
     Nicaragua : de la dictature agraire à la révolution foncière 
     Guatemala : la fin d’une république bananière ? 

  L’Amérique du Sud : une histoire à résonances agraires 
     La Colombie : parangon de la guerre agraire 
     Le Brésil : des firmes et des « sans-ferme » 
     Le Paraguay : quand le foncier fait dérailler l’histoire 
     L’Argentine : des grandes fermes aux grandes firmes 
     Le Chili : les dessous fonciers d’une sombre histoire 
     La Bolivie : quand se croisent la question indienne et la question de la terre 

L’Asie : le nombre et le manque 

Le colonialisme et le féodalisme comme fabriques de l’inégalité 
   Les Indes : la couronne, les zamindari et autres figures rurales 
   La Chine, les mandarins et les usuriers 
   L’Indochine : l’empreinte de la France 
   Les Philippines : les datus, l’Espagne et les États-Unis 
   Le Japon et ses obligés coréens et taïwanais 
Quand l’inégalité d’accès à la terre contribue à l’histoire 
   Les Chines, les révolutions et la terre 
   Dans l’ancien espace indochinois : des drames vus du sol 
     Vietnam : des tragédies sous l’angle agraire 
     Cambodge : des paysans rattrapés par l’enfer 

Le sous-continent indien : le règne d’un conservatisme agraire 
     Inde : quand la terre fragilise un géant 
     Népal : le roi, les maoïstes et la terre 
     Pakistan : quand la terre consacre le pouvoir 
     Bangladesh : les menaces viennent aussi de la terre 
     Sri Lanka : les Cinghalais, les Tamouls et la terre 

Trois archipels, une péninsule 
     Japon : quand la terre manque 
     Les Corées : entre faim alimentaire des uns et faim de terres des autres 
     Philippines : la terre, les marxistes et les islamistes 
     Indonésie : la terre entre transmigrations et prédations
 

Le Moyen-Orient : la conflictualité vue depuis la terre 

De la terre d’Allah à la grande propriété de quelques-uns 
   Le sultan, le vice-roi, les notables et les paysans 
   En Perse : des processus singuliers pour un résultat similaire 
Une histoire politique revue au prisme foncier 
   De l’Égypte au Levant : une agro-politique active 
     L’Égypte : faim de terre et fin des pouvoirs 
     La Syrie : de la révolution à la déréliction 
     L’Irak : quand la terre brûle 
     Le Liban : la terre des zaïms 
     Israël/Palestine : un combat pour la terre et par la terre
 
  Des périphéries qui se veulent au centre 
     La Turquie : du républicanisme conservateur aux révolutionnaires du PKK 
     L’Iran : du monarchisme réformateur à la révolution conservatrice 
     Pays du Golfe : le sous-sol peut-il remplacer le sol ?

L’Afrique : passé et présent d’un « réservoir » de terres 

Les empreintes profondes du passé 
   En Afrique australe : une emprise essentiellement anglo-saxonne 
   Au Maghreb : une empreinte latine 
Les dépôts coloniaux ailleurs et autrement 
   Des trajectoires agro-politiques différenciées 
     L’Afrique du Nord : d’une prédation à l’autre 
     Algérie : du colonialisme à la captation de l’État 
     Maroc : comment ne pas résoudre la question agraire ? 
     Tunisie : de l’indépendance à la révolution 
     Libye : un grand désert pour un grand dessein 

L’Afrique australe : entre revanches et compromis fonciers 
     En Afrique du Sud : rupture politique, statu quo agraire 
     Au Zimbabwe : la violence comme « règlement » 
     Au Mozambique et en Angola : du socialisme agraire au capitalisme agraire

Afrique de l’Est : l’ethnicisation de la terre 
    Le Kenya : du soulèvement agraire à la politisation des terres 
     Rwanda : le génocide et la terre 
     Éthiopie : la reconquête, la révolution et la renaissance 
     Soudan : beaucoup de terres, un impossible grenier 

En Afrique de l’Ouest et centrale, la terre ne fait-elle pas tant l’histoire ? 

Pour conclure ce voyage