Presses de Sciences Po

http://www.pressesdesciencespo.fr/fr/livre/?GCOI=27246100652680
La  démocratie à l'épreuve
Titre La démocratie à l'épreuve
Sous-titre Une nouvelle approche de l'opinion des Français
Édition Première édition
Collection Académique
Éditeur Presses de Sciences Po
BISAC Classifications thématiques POL000000 POLITICAL SCIENCE
Public visé 06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013-2019 ) 3283 SCIENCES POLITIQUES
Date de première publication du titre 01 janvier 2002
Code Identifiant de classement sujet      93 Classification thématique Thema: JP
 


Support Livre relié
Nb de pages 349 p.
ISBN-10 2-7246-0875-5
ISBN-13 978-2-7246-0875-5
GTIN13 (EAN13) 9782724608755
Référence 978-2-7246-0875-5
Date de publication 01 janvier 2002
Nombre de pages de contenu principal 349
Poids 430 gr
Prix 27,50 €
 


Support ePub
Nb de pages 349 p.
Details de produit EPUB
ISBN-10 2-7246-8629-2
ISBN-13 978-2-7246-8629-6
GTIN13 (EAN13) 9782724686296
Date de publication 01 janvier 2002
Contenu du produit Text (eye-readable)
Protection technique e-livre DRM -Adobe
Nombre de pages de contenu principal 349
 

Description

Abstentions record, montée des partis anti-système, mouvements sociaux à répétition, rejet des élites, les indices de mécontentement se multiplient en France. Annoncent-ils pour autant la faillite du politique, voire une crise de la démocratie ?

Pour le savoir, cette enquête innove, en ajoutant aux questions classiques de sondage, des petites histoires, qui mettent en scène les valeurs démocratiques (liberté, justice, tolérance, etc.). Autant d'expériences qui permettent de mieux comprendre ce que signifie la démocratie pour les personnes interrogées, tout en testant la solidité et la cohérence de leurs convictions. Elles mettent, au sens plein du terme, la démocratie à l'épreuve. Les résultats vont à l'encontre des idées reçues. Ils montrent que, sur la démocratie, les citoyens « ordinaires » ont des opinions, stables et cohérentes, même s'ils n'ont pas fait d'études. Si la défiance à l'égard des dirigeants est réelle et profonde, si l'action collective protestataire (manifester, descendre dans la rue) paraît de plus en plus légitime, s'il y a une revendication de démocratie directe, ce rejet à l'égard de la « politique politicienne » ne remet pas en cause l'attachement aux valeurs démocratiques. Bref, les Français demandent plus de démocratie, ils la veulent plus sociale, plus forte, plus participative. Le problème est du côté de l'offre politique, de la capacité des partis et des élites à s'ouvrir et à se transformer.