Presses de Sciences Po

http://www.pressesdesciencespo.fr/fr/livre/?GCOI=27246100716380
Pour un meilleur débat public
Titre Pour un meilleur débat public
Édition Première édition
Auteur Pierre Zémor
Éditeur Presses de Sciences Po
BISAC Classifications thématiques POL000000 POLITICAL SCIENCE
Public visé 01 Grand public
CLIL (Version 2013-2019 ) 3283 SCIENCES POLITIQUES
Date de première publication du titre 01 janvier 2003
Subject Scheme Identifier Code      93 Classification thématique Thema: JP


Support Livre broché
Nb de pages 135 p.
ISBN-10 2-7246-0916-6
ISBN-13 978-2-7246-0916-5
GTIN13 (EAN13) 9782724609165
Date de publication 01 janvier 2003
Nombre de pages de contenu principal 135
Poids 160 gr
Prix 12,50 €
 

Description

Le débat public est un principe essentiel de la démocratie. Comment parvenir à l'améliorer, notamment sur les grandes options des politiques publiques ? Comment mieux communiquer avec les citoyens, pour éviter que les dérives de la démocratie d’opinion, l’immédiateté et les bruits de l’information n’hypothèquent les chances du débat public ? Faut-il, et à quelles conditions, recourir plus souvent à la démocratie directe ? Telles sont les questions auxquelles répond ce livre.

Quand l’avenir paraît maîtrisable, gouverner c’est choisir. S’il devient incertain, gouverner c’est prévoir. Aujourd’hui, face à la complexité et aux risques de nos sociétés, gouverner c’est prévenir. À la fois faire savoir et anticiper. Informer et faire participer.

La quête de participation des citoyens est riche de trente ans d’expériences d’enquêtes publiques et de concertations. Mais les consultations sur des projets, tardives et intermittentes, sont décevantes.

Lois et décrets consacrent les voies d’un débat public formalisé. Sur l’extension d’un port, un tracé d’autoroute ou de TGV, le stockage de déchets radioactifs, une intention d’aéroport, l’apprentissage de la discussion se fait avec les élus, les acteurs intéressés, les associations et le public.

Mieux communiquer avec les citoyens, par le partage des savoirs et le dialogue, évite les illusions de démocratie directe, les dérives de la démocratie d’opinion et vient greffer des moments fertiles de démocratie participative sur la démocratie représentative pour la revivifier.