Presses de Sciences Po

http://www.pressesdesciencespo.fr/fr/livre/?GCOI=27246100771130
Sociologies pratiques 34, 2017
Titre Sociologies pratiques 34, 2017
Sous-titre Le numérique (dés)organise-t-il le travail ?
Édition Première édition
ISSN 12959278
Éditeur Presses de Sciences Po
BISAC Classifications thématiques SOC000000 SOCIAL SCIENCE
SOC026000 SOCIAL SCIENCE / Sociology
BIC Classifications thématiques H Humanities
J Society & social sciences
Public visé 06 Professionnel et académique
Date de première publication du titre 04 mai 2017
ONIX Adult Audience Rating      02 Avertissement de contenu
Avec Index ; Bibliographie


Support Livre broché
Nb de pages CLXXVI - p. Index . Bibliographie .
ISBN-10 272463523X
ISBN-13 9782724635232
Date de publication 04 mai 2017
Contenu du produit Text (eye-readable)
Pages chiffres romains 176
Format 15,5 x 24 cm
Poids 234 gr
Prix 25,00 €
 

Description

En quelques décennies, les technologies numériques se sont massivement répandues dans les activités professionnelles. Après l'apparition de la machine à vapeur au XIXe siècle et celle du moteur à explosion au XXe siècle, cet essor massif du numérique dans les entreprises est présenté comme étant le moteur d’une nouvelle révolution industrielle venant bousculer tous les modèles économiques et répandant son onde de choc dans le monde du travail. Mais qu’en est-il vraiment ? En s’intéressant à différents domaines d’activité (télécommunications, assurances, santé, agriculture...), ce numéro de Sociologies pratiques éclaire tantôt les effets du travail sur le numérique, tantôt les effets du numérique sur les activités de travail et les relations entre les acteurs. Il se focalise ainsi sur la confrontation entre les « visées organisationnelles » portées souvent par le numérique, et la réalité du terrain. Plus concrètement, il pose, d’une part, la question de l’appropriation du numérique par les salariés et des résistances du travail face au numérique, et d’autre part, celle de l’accompagnement du déploiement des outils numériques au niveau organisationnel.

Cette appropriation est à comprendre par rapport à des trajectoires personnelles, professionnelles et des représentations que l’on se fait du métier, des caractéristiques de l’activité, des modes de fonctionnement déjà en place (types de coordinations, types d’acteurs impliqués dans la collaboration, le niveau d’interconnaissance et de confiance entre eux...).

Même si le travail cherche à résister au numérique, le numérique cherche néanmoins à le modeler, voire à s’imposer au travail. Ce « façonnage » passe, par exemple, par des visées organisationnelles plus ou moins visibles lors du déploiement du numérique, par la volonté d’inculquer une « culture digitale » ou par la pression exercée par des « modes managériales ».

Cette articulation entre numérique et organisation du travail suppose de s’intéresser de manière fine à l’activité des individus aux prises avec le numérique, car le déploiement du numérique peut se faire de multiples manières. Le lien entre le déploiement des outils numériques et l’accompagnement organisationnel (déficitaire, impuissant ou orienté vers certaines finalités) est au cœur de ce numéro et ouvre de nouveaux espaces d’investigation pour les chercheurs.

Sommaire

In memoriam Mohamed MADOUI

AVANT-PROPOS

Numérique et travail : quelles influences ?

Anca BOBOC

ENTRETIENS

Entretien avec Marc-Éric BOBILLIER-CHAUMON

Réalisé par Anca BOBOC

Entretien avec Olivier MÉRIAUX

Réalisé par Anca BOBOC

RÉPONSES SOCIOLOGIQUES

Du partage de connaissances au travail collaboratif :

portées et limites des outils numériques

Marie BENEDETTO-MEYER et Nicolas KLEIN

« À chacun son métier », les agriculteurs face à l'offre numérique

Caroline MAZAUD

Déploiement de dispositifs numériques au sein de nouvelles formes d’organisation : de l’émergence à la stabilisation

Grégory JEMINE

Les habits neufs de la communication de marque sur le web social.

Le travail d’intermédiation des community managers

Thomas JAMMET

Le numérique au coeur des soins de santé : des médecins généralistes 2.0 ?

Cynthia SLOMIAN

L’application Crisorsec, un dispositif numérique au coeur des enjeux

de la gestion des crises en milieu métropolitain

Laurence CRÉTON-CAZANAVE

Corporate coworking : « hacker » le travail ?

Blandine BRÉCHIGNAC

Effets paradoxaux des pratiques numériques sur les transformations du travail dans un pôle de CHU

NathanaëlWALLENHORST

L’immobilier à l’épreuve du numérique : du bureau attribué au bureau

de demain

Maria IANEVA et Cécile ADAM

VARIA

Esthétique et politique de la résistance au travail dans Les Temps modernes

Stéphane DEBENEDETTI, Isabelle HUAULT et Véronique PERRET

BONNES FEUILLES DE MASTERS PROFESSIONNELS

Changement organisationnel : une nécessité pour les organisations,

une incompréhension pour les collaborateurs

Johanna AZIL

Le soi, le personnage, la société : (re)présentation du consultant

en accompagnement du changement

Kevin GALLI

Entre politique numérique de l’entreprise et stratégies de salariés :

la visibilité au travail, source de débordements

Sariga SIVARASAH

ÉCHO DES COLLOQUES

Le XXe Congrès de l’AISLF « Sociétés en mouvement, sociologie en changement », Montréal (4-8 juillet 2016)

May BALABANE PARENT DU CHATELET et Grégory LÉVIS

« Les sciences humaines et sociales

face au foisonnement biographique » (EHESS 9-11-mars 2016)

COLLECTIF.B.

« Migrations hautement qualifiées et retour des compétences expatriées :

Enjeux et réalités » (18-19 mai 2017)

Hommage à Mohamed MADOUI

LECTURES

BIBLIOGRAPHIE ET RESSOURCES

ABSTRACTS