Presses de Sciences Po

http://www.pressesdesciencespo.fr/fr/livre/?GCOI=27246100968290
Ignorance scientifique et inaction publique
Titre Ignorance scientifique et inaction publique
Sous-titre Les politiques de santé au travail
Édition Première édition
Collection Académique
Éditeur Presses de Sciences Po
BISAC Classifications thématiques POL000000 POLITICAL SCIENCE
BIC Classifications thématiques JP Politics & government
Public visé 06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013 ) 3283 SCIENCES POLITIQUES
Date de première publication du titre 06 avril 2017
ONIX Adult Audience Rating      02 Avertissement de contenu
Avec Index ; Bibliographie


Support Livre broché
Nb de pages 256 p. Index . Bibliographie .
ISBN-10 2724620453
ISBN-13 9782724620450
Date de publication 06 avril 2017
Contenu du produit Text (eye-readable)
Nombre de pages de contenu principal 256
Format 13,8 x 21 cm
Poids 338 gr
Prix 24,00 €
 

Description

Sait-on qu'entre 14 000 et 30 000 nouveaux cas de cancers professionnels se déclarent chaque année ? N'est-il pas surprenant que l'activité économique soit la cause de milliers de malades et de morts et que personne n’en parle ? Comment expliquer qu’à l’exception du scandale de l’amiante, la question des substances toxiques et processus industriels dangereux soit éludée du débat public ?

En sociologue, Emmanuel Henry s’interroge sur les mécanismes qui aboutissent à cette occultation et analyse la façon dont s’élaborent, en silence, les politiques de santé au travail en France. Il montre en quoi les instruments et les dispositifs de gestion des risques professionnels sont aujourd’hui conçus par et pour des experts, ce qui rend leur appropriation par les représentants salariaux et par les citoyens très difficile. Devenus invisibles par méconnaissance, voire par production volontaire d’ignorance scientifique par les industriels, ces risques disparaissent purement et simplement des radars officiels, et c’est l’inaction publique qui l’emporte.

Sommaire

Introduction

Action publique et publicité

Science et action publique

L'action publique et la question du pouvoir

Au plus près des dispositifs d’intervention publique

 

PREMIÈRE PARTIE – INVISIBILITÉ SOCIALE ET INACTION PUBLIQUE

Chapitre 1 – La production de l’invisibilité de la santé au travail

La maladie professionnelle : un compromis négocié

Une définition de la maladie professionnelle inscrite dans des rapports de force

Définition clinique de la maladie et construction restrictive des tableaux de maladie professionnelle

La paralysie du système de réparation des maladies professionnelles

La définition épidémiologique de la maladie en contradiction avec les dimensions sociales de la négociation

La production de l’invisibilité des maladies professionnelles

 

Chapitre 2 – Mouvements sociaux et institutions publiques aux prises avec les savoirs scientifiques

Rapports de pouvoir et ignorance

Des stratégies industrielles aux inégalités structurelles

L’institutionnalisation de l’ignorance

« Undone science » et inaction publique

Le rendez-vous manqué entre sciences et mouvements sociaux...

Des mobilisations qui ne modifient guère les rapports de force au sein de l’espace scientifique

Une expertise institutionnelle conservatrice ?

Tensions autour du rôle de l’expertise dans l’action publique

Sortir de l’opposition entre experts institutionnels et experts militants

Des modes différenciés d’association des connaissances à l’action publique

 

DEUXIÈME PARTIE – RÉGULER PAR LA SCIENCE, UN PROGRÈS ?

Chapitre 3 – Les valeurs limites, entre science et politique

Les valeurs limites : un révélateur des difficultés à réguler les activités économiques dangereuses

Premiers débats autour de la généralisation des VLEP aux États-Unis

En France, un rapport ambigu de l’État aux politiques de santé au travail

L’euphémisation des risques dans la définition des VLEP

Des VLEP plus scientifiques et donc plus protectrices ?

Le flou durable entre connaissances scientifiques et concertation sociale

L’autonomisation de la phase d’expertise scientifique : une quête sans fin ?

Les arènes de la science réglementaire : un piège pour les experts

 

Chapitre 4 – Gouverner par les valeurs, un choix favorable aux industriels ?

Quand le temps joue en faveur de l’industrie

Un décalage structurel entre innovation industrielle et régulation

Une longueur d’avance structurelle pour les industriels

La science : un terrain de lutte favorable aux intérêts industriels

Des industriels particulièrement en phase avec les milieux scientifiques

Les ressources inadaptées des syndicats et des administrations

Les effets d’un gouvernement par la science sur le terrain

Multiplier les espaces et les formes d’intervention

Quand la mise en œuvre d’une politique constitue une exception

 

Conclusion – La santé au travail, un secteur précurseur de nouvelles formes d’intervention publique ?

Liste des sigles

Liste des tableaux et figures

Bibliographie