Presses de Sciences Po

http://www.pressesdesciencespo.fr/fr/livre/?GCOI=27246100986860
Monnaie privée et pouvoir des princes
Titre Monnaie privée et pouvoir des princes
Sous-titre L'économie des relations monétaires à la Renaissance
Édition Première édition
Auteurs Marie-Thérèse Boyer-Xambeu, Ghislain Deleplace, Lucien Gillard
Collection Académique
Éditeur Presses de Sciences Po
Co-éditeur Editions du CNRS
Mots clés Économie, Histoire
BISAC Classifications thématiques POL000000 POLITICAL SCIENCE
Public visé 06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013-2019 ) 3283 SCIENCES POLITIQUES
Date de première publication du titre 01 janvier 1986
Subject Scheme Identifier Code      93 Classification thématique Thema: JP


Support Livre broché
Nb de pages 423 p.
ISBN-10 2-7246-0536-5
ISBN-13 978-2-7246-0536-5
GTIN13 (EAN13) 9782724605365
Date de publication 01 janvier 1986
Nombre de pages de contenu principal 423
Poids 430 gr
Prix 37,50 €
 

Description

L'espace monétaire européen est, au XVIe siècle, le cœur de l'espace marchand mondial.

Contrairement au point de vue traditionnel qui fait de la monnaie un simple instrument pour des échanges commerciaux, obéissant à leur logique, les auteurs montrent l'existence d'un espace monétaire autonome, celui du change, dont le fonctionnement règle dans une grande mesure la circulation des marchandises.

Cette géographie monétaire est caractérisée par l'articulation entre deux pôles : un petit nombre de firmes « multinationales » familiales, pratiquant le change « par art » parallèlement au commerce ou à la finance, et des pouvoirs étatiques en formation, disposant du monnayage des espèces métalliques. La foire centrale (Lyon puis « Bisenzone ») est le lieu de cette articulation, où se polarisent les tensions du continent en un système de cours des monnaies de change nationales. Ainsi, les relations monétaires apparaissent-elles comme un mode nouveau d'utilisation individuelle de ces langages sociaux que sont les unités de compte, mode complétant et combattant des pouvoirs étatiques morcelés.

Un siècle avant la naissance des banques d'émission, la monnaie constitue une articulation spécifique de pratiques privées et de prérogatives publiques : un mode de socialité.