Les camps de regroupement en Algérie

Une histoire des déplacements forcés (1954-1962)
First Edition

Between 1954 and 1962, in the middle of the war for independence, the French army and administration set out to "regroup" more than two million Algerians into 2,000 camps. Read More

Between 1954 and 1962 the French army and administration set out to "regroup" more than two million Algerians into 2,000 camps. In the middle of the war for independence the authorities were seeking to deprive the National Liberation Front (FLN) of its political and logistic support and wanted to closely monitor a population suspected of supporting insurgents. Cut off from its lands and dependent on public assistance, the population was prey to insecurity and high infant mortality.

Some commentators have sought to present this policy of forced displacement of civilians – one of the most widespread of the 20th century – as a tool for the modernization of the countryside.

But in reality, the arbitrary and unplanned creation of “new villages” accelerated the “de-peasantification” and destruction of Algerian society already shaken by 150 years of colonisation. Its effects can still be seen today.


Paperback - In French 24.00 €

Specifications


Publisher
Presses de Sciences Po
Author
Fabien Sacriste,
Collection
Académique
Language
French
Publisher Category
> Fields > History
Publisher Category
> History
Publisher Category
> History field
BISAC Subject Heading
HIS000000 HISTORY > HIS027000 HISTORY / Military > HIS037030 HISTORY / Modern
BIC subject category (UK)
HB History > HBW Military history > HBWS Military history: post WW2 conflicts
Onix Audience Codes
06 Professional and scholarly
Title First Published
17 March 2022
Type of Work
Monograph
Includes
Index, Bibliography

Paperback


Product Detail
1
Publication Date
17 March 2022
ISBN-13
9782724638653
Product Content
Text (eye-readable)
Extent
Main content page count : 336, Front matter page count (Roman) : 336
Code
9782724638653
Dimensions
13.8 x 21 cm
Weight
400 grams
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Book Preview


Contents


Introduction  
Centres, camps, villages : les catégories de la pratique du regroupement  
Les regroupements, des camps de concentration aux villages stratégiques ?  
Saisir l'État en action : pour une histoire sociale de la politique de regroupement

PREMIÈRE PARTIE – LE CENTRE DE REGROUPEMENT : GENÈSE D'UN INSTRUMENT DE LA « PACIFICATION » (1954-1957)

Chapitre 1 – Le repli des douars de l’Aurès, prémices de l’histoire des camps de regroupement (1954-1955)  
Retour sur le contexte d’une décision : l’Aurès de 1954  
L’affaire Ichmoul, de la décision du repli au scandale du bombardement  
L’Aurès entre de plain-pied dans la guerre (novembre 1954-mars 1955) 

Chapitre 2 – La politique du « contact » : pacification, camps de regroupement et zones interdites dans les Aurès-Nemencha (1955-1957)  
La politique du contact, ou les prodromes de la pacification en Algérie  
L’invention du couple regroupement/zones interdites dans les Aurès-Nemencha 
Des « ralliements volontaires » de l’été 1956 à la première politique de regroupement

Chapitre 3 – L’affirmation d’une politique de regroupement dans toute l’Algérie, entre réformes rurales et guerre contre-révolutionnaire (1956-1957)  
Les nouveaux enjeux politiques et militaires de l’affrontement en milieu rural  
De Batna à Constantine, la diffusion de la politique de regroupement  
L’institutionnalisation de la politique de regroupement à l’échelle algérienne 

DEUXIÈME PARTIE – LES MILLE CAMPS DE L’« ALGÉRIE NOUVELLE » : CAUSES, FONCTIONS ET CONSÉQUENCES DU REGROUPEMENT (1957-1959)

Chapitre 4 – Les facteurs et les logiques de la mobilité contrainte : migrations spontanées et déplacements forcés en Algérie  
Le mythe épidictique des regroupements volontaires liés à la violence du FLN  
Les violences de l’armée française, premier facteur des migrations spontanées  
Le regroupement ou le déplacement forcé comme dispositif de contrôle social  

Chapitre 5 – Surveiller, organiser et impliquer la population algérienne : le camp de regroupement, instrument d’un pouvoir pastoral  
Le camp de regroupement, microcosme social de la guerre d’indépendance  
Un espace social à réguler, organiser et contrôler : la population, enjeu du conflit  
Les Affaires algériennes, un pouvoir pastoral oscillant entre persuasion et coercition

Chapitre 6 – Du déracinement à la précarité durable : l’émergence du regroupement comme problème économique et social au tournant de l’été 1958  
La précarité généralisée, effet indésirable d’un déracinement brutal et massif  
La précarité sanitaire, ou l’impossible résorption d’une crise toujours latente  
Des regroupements définitifs, entre intention réformatrice et justification de l’action

TROISIÈME PARTIE – LA « BATAILLE DES REGROUPEMENTS », OU LES « NOUVEAUX VILLAGES » DANS LA TOURMENTE DU PLAN CHALLE (1959-1962) 

Chapitre 7 – Du scandale des camps à la politique des Mille villages : une timide reprise en main civile de la politique de regroupement (1959-1960) 
Scandale, propagande et contre-propagande : à l’origine des Mille villages 
Une première reprise en main de la politique des regroupements par Alger  
Le regroupement des populations, instrument d’une politique de villagisation

Chapitre 8 – Du plan Challe à la « bataille des regroupements », ou comment Mille villages vient légitimer l’intensification des déplacements forcés (1959-1960)  
La reprise progressive des déplacements forcés dans le contexte du plan Challe  
La « bataille des regroupements » du général Crépin (mai-décembre 1960)  
Le plaidoyer désespéré de l’IGRP pour sa politique de villagisation en Algérie

Chapitre 9 – Consolider, normaliser, dégrouper : les ultimes transformations de la politique de regroupement (1961-1962)  
Normaliser et consolider, deux enjeux d’une nouvelle politique : celle du « centre rural »  
Le dégroupement, ou le regroupement envisagé à l’aune d’un futur cessez-le-feu
Camps et bidonvilles, les derniers legs de l’État colonial à l’Algérie indépendante

Conclusion

Remerciements

Bibliographie

Sources