Des scouts en Malaisie britannique

Une histoire de la mondialisation culturelle de la jeunesse
First Edition

En partant de sources orales et écrites peu connues, cet ouvrage propose une histoire originale de la circulation des idées et des modèles, de l'universel au local. Elle contribue ainsi à une histoire sociale et globale subtile de la colonisation et de la décolonisation. Read More

De Kuala Lumpur à Singapour, le mouvement scout comme celui des guides s'implantent en Malaisie britannique à partir des années 1910. Parce que leurs camps sont ouverts aux différentes communautés qui composent l'archipel - les Occidentaux évidemment, les autochtones malais, mais aussi les Chinois, les Indiens ou autres peuples de l'Empire britannique attirés par la prospérité relative de la région - ils deviennent, sinon un lieu de brassage, du moins un lieu d'échange. Le paradoxe du scoutisme s'y révèle: l'instrument (nationaliste) imaginé par Robert Baden-Powell au service de la société impériale britannique, participe de la construction d'une jeunesse qui partage, à l'échelle du monde, jeux et rires.

Avec les mouvements indépendantistes, il sert à nouveau des projets nationaux, et son modèle pédagogique et idéologique est même vanté pour tenir à l'écart le communisme.

En partant de sources orales et écrites peu connues, Christina Jialin Wu propose une histoire originale de la circulation des idées et des modèles, de l'universel au local. Elle contribue ainsi à une histoire sociale et globale subtile de la colonisation et de la décolonisation.


Paperback - In French 27.00 €
Buy
ePub - In French 20.99 €
Click here to buy from these retailers:

InfoSuspension of deliveries until Monday, 19th August

Specifications


Publisher
Presses de Sciences Po
Author
Christina Jialin Wu,
Collection
Académique
Language
French
Publisher Category
> International > Asia
Publisher Category
> Fields > History
Publisher Category
> History
BISAC Subject Heading
HIS000000 HISTORY > HIS003000 HISTORY / Asia
BIC subject category (UK)
HB History
Onix Audience Codes
06 Professional and scholarly
Title First Published
01 March 2024
Type of Work
Monograph
Includes
Index, Bibliography

Paperback


Product Detail
1
Publication Date
01 March 2024
ISBN-13
9782724641950
Product Content
Text (eye-readable)
Extent
Main content page count : 310, Front matter page count (Roman) : 310
Code
9782724641950
Dimensions
13.8 x 21 cm
Weight
400 grams
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

ePub


Publication Date
01 March 2024
ISBN-13
9782724641974
Code
9782724641974
Technical Protection ebook
Adobe DRM
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Book Preview


Contents


Introduction 
Un état de la question  
Contexte et acteurs historiques (1910-1966)  
Quelques remarques linguistiques

Chapitre 1 – Une autre brique dans le mur impérial  
Le contexte impérial : les origines des mouvements scout et guide  
Les « races martiales ».
Les influences des Amérindiens et des Africains  
Le scout, un éternel enfant à la Peter Pan ?  
Des (en)jeux différents pour les guides

Chapitre 2 – Entre uniformité et distinction  
« L'Est, pays de "l’épate" ».
La société du spectacle en Malaisie britannique  
L’empire britannique, un véritable « acte de classe »  
Souvenir de l’enfance, souvenir de l’empire  
Être scout et guide pour devenir « quelqu’un » dans la colonie  
« Quand ils portent l’uniforme scout ». Usages et abus  
Les limites de l’uniformité : inégalité, hybridité et conflit

Chapitre 3 – Le sentiment de l’enfance  
L’enfance et la jeunesse : des concepts en évolution  
Les scouts, modèles pour la jeunesse  
Sortir du purdah. Les Malayannes « domestiquées » ?  
Les (ré)définitions de la « femme » en Malaya

Chapitre 4 – Un empire d’illusions  
Les « Peaux-Rouges » de Purdy Camp  
« Rendre les hommes virils ». Les modèles de masculinité  
L’éthique du jeu sous le soleil de midi  
Jouer aux « indigènes ». La construction de l’indigénéité 

Chapitre 5 – En lutte contre le communisme  
Une colonie en alerte rouge  
« Des coeurs et des esprits ». La bataille des écoles  
La famille scoute et ses enfants « dociles »

Conclusion