Les camps de regroupement en Algérie

Une histoire des déplacements forcés (1954-1962)
Première édition

De 1954 à 1962, en pleine guerre d'indépendance, l'armée et l'administration françaises entreprennent de « regrouper » plus de deux millions d’Algériennes et d’Algériens dans quelque deux mille camps.  Lire la suite

De 1954 à 1962, l'armée et l'administration françaises entreprennent de « regrouper » plus de deux millions d’Algériennes et d’Algériens dans quelque deux mille camps. En pleine guerre d’indépendance, les autorités cherchent à priver le Front de libération nationale (FLN) de tout soutien logistique et politique et à placer sous surveillance une population suspectée de soutenir les insurgés. Précarité et surmortalité infantile s’abattent alors sur une population coupée de ses terres et dépendante des secours publics.

Certains responsables ont voulu présenter cette politique de déplacement forcé de civils, l’une des plus massives du XXe siècle, comme l’outil d’une modernisation des campagnes. En réalité, la création arbitraire et non planifiée de ces « nouveaux villages » a accéléré la dépaysannisation et la déstructuration d’une société algérienne déjà bouleversée par un siècle et demi de colonisation, dont les effets sont toujours perceptibles aujourd’hui.


Livre broché - 24,00 €

InfoPas d'expédition des commandes entre le 23 juillet et le 21 août

Spécifications


Éditeur
Presses de Sciences Po
Auteur
Fabien Sacriste,
Collection
Académique
Langue
français
Catégorie (éditeur)
Internet Hierarchy > Domaines > Histoire
Catégorie (éditeur)
Internet Hierarchy > Domaine histoire
Catégorie (éditeur)
Internet Hierarchy > Histoire
BISAC Subject Heading
HIS000000 HISTORY > HIS027000 HISTORY / Military > HIS037030 HISTORY / Modern
BIC subject category (UK)
HB History > HBW Military history > HBWS Military history: post WW2 conflicts
Code publique Onix
06 Professionnel et académique
Date de première publication du titre
17 mars 2022
Type d'ouvrage
Monographie
Avec
Index, Bibliographie

Livre broché


Details de produit
1
Date de publication
17 mars 2022
ISBN-13
9782724638653
Contenu du produit
Text (eye-readable)
Ampleur
Pages chiffres romains : 336, Nombre de pages de contenu principal : 336
Code interne
9782724638653
Format
13,8 x 21 cm
Poids
400 grammes
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


Sommaire


Introduction  
Centres, camps, villages : les catégories de la pratique du regroupement  
Les regroupements, des camps de concentration aux villages stratégiques ?  
Saisir l'État en action : pour une histoire sociale de la politique de regroupement

PREMIÈRE PARTIE – LE CENTRE DE REGROUPEMENT : GENÈSE D'UN INSTRUMENT DE LA « PACIFICATION » (1954-1957)

Chapitre 1 – Le repli des douars de l’Aurès, prémices de l’histoire des camps de regroupement (1954-1955)  
Retour sur le contexte d’une décision : l’Aurès de 1954  
L’affaire Ichmoul, de la décision du repli au scandale du bombardement  
L’Aurès entre de plain-pied dans la guerre (novembre 1954-mars 1955) 

Chapitre 2 – La politique du « contact » : pacification, camps de regroupement et zones interdites dans les Aurès-Nemencha (1955-1957)  
La politique du contact, ou les prodromes de la pacification en Algérie  
L’invention du couple regroupement/zones interdites dans les Aurès-Nemencha 
Des « ralliements volontaires » de l’été 1956 à la première politique de regroupement

Chapitre 3 – L’affirmation d’une politique de regroupement dans toute l’Algérie, entre réformes rurales et guerre contre-révolutionnaire (1956-1957)  
Les nouveaux enjeux politiques et militaires de l’affrontement en milieu rural  
De Batna à Constantine, la diffusion de la politique de regroupement  
L’institutionnalisation de la politique de regroupement à l’échelle algérienne 

DEUXIÈME PARTIE – LES MILLE CAMPS DE L’« ALGÉRIE NOUVELLE » : CAUSES, FONCTIONS ET CONSÉQUENCES DU REGROUPEMENT (1957-1959)

Chapitre 4 – Les facteurs et les logiques de la mobilité contrainte : migrations spontanées et déplacements forcés en Algérie  
Le mythe épidictique des regroupements volontaires liés à la violence du FLN  
Les violences de l’armée française, premier facteur des migrations spontanées  
Le regroupement ou le déplacement forcé comme dispositif de contrôle social  

Chapitre 5 – Surveiller, organiser et impliquer la population algérienne : le camp de regroupement, instrument d’un pouvoir pastoral  
Le camp de regroupement, microcosme social de la guerre d’indépendance  
Un espace social à réguler, organiser et contrôler : la population, enjeu du conflit  
Les Affaires algériennes, un pouvoir pastoral oscillant entre persuasion et coercition

Chapitre 6 – Du déracinement à la précarité durable : l’émergence du regroupement comme problème économique et social au tournant de l’été 1958  
La précarité généralisée, effet indésirable d’un déracinement brutal et massif  
La précarité sanitaire, ou l’impossible résorption d’une crise toujours latente  
Des regroupements définitifs, entre intention réformatrice et justification de l’action

TROISIÈME PARTIE – LA « BATAILLE DES REGROUPEMENTS », OU LES « NOUVEAUX VILLAGES » DANS LA TOURMENTE DU PLAN CHALLE (1959-1962) 

Chapitre 7 – Du scandale des camps à la politique des Mille villages : une timide reprise en main civile de la politique de regroupement (1959-1960) 
Scandale, propagande et contre-propagande : à l’origine des Mille villages 
Une première reprise en main de la politique des regroupements par Alger  
Le regroupement des populations, instrument d’une politique de villagisation

Chapitre 8 – Du plan Challe à la « bataille des regroupements », ou comment Mille villages vient légitimer l’intensification des déplacements forcés (1959-1960)  
La reprise progressive des déplacements forcés dans le contexte du plan Challe  
La « bataille des regroupements » du général Crépin (mai-décembre 1960)  
Le plaidoyer désespéré de l’IGRP pour sa politique de villagisation en Algérie

Chapitre 9 – Consolider, normaliser, dégrouper : les ultimes transformations de la politique de regroupement (1961-1962)  
Normaliser et consolider, deux enjeux d’une nouvelle politique : celle du « centre rural »  
Le dégroupement, ou le regroupement envisagé à l’aune d’un futur cessez-le-feu
Camps et bidonvilles, les derniers legs de l’État colonial à l’Algérie indépendante

Conclusion

Remerciements

Bibliographie

Sources