Repenser les choix nucléaires

La séduction de l'impossible
Première édition

Parce qu'en démocratie, il est crucial que les choix nucléaires s’appuient sur la discussion publique d’alternatives cohérentes, cet ouvrage donne au citoyen, à l’élu, au militaire et à l’éducateur les moyens de se forger un avis sur un sujet aussi essentiel que réputé intouchable. Lire la suite

À en croire la parole officielle, les experts et la presse, les armes nucléaires prolifèrent dans le monde et cet état de fait serait immuable. Ainsi, la politique française ne fait pas débat. Elle repose sur trois postulats : efficacité de la dissuasion nucléaire, absence de risque grâce à un contrôle adéquat, responsabilité morale et politique du chef de l'État, seul habilité à déclencher le feu nucléaire.

À partir d’archives françaises, britanniques et américaines, d’entretiens dans de nombreux pays et d’une enquête inédite sur l’opinion européenne, l’auteur réévalue ces postulats. Requalifiant la prolifération comme une partie du problème, il cartographie les vulnérabilités, expose les limites du savoir existant, propose des outils pour ne pas céder à la confiance excessive dans les discours d’autorité, élucide les paris qui sous-tendent les différentes politiques possibles et documente le rôle qu’a joué la chance dans l’évitement d’explosions nucléaires non désirées.

Parce qu’en démocratie, il est crucial que les choix nucléaires s’appuient sur la discussion publique d’alternatives cohérentes, cet ouvrage donne au citoyen, à l’élu, au militaire et à l’éducateur les moyens de se forger un avis sur un sujet aussi essentiel que réputé intouchable.


Livre broché - 26,00 €

Spécifications


Éditeur
Presses de Sciences Po
Auteur
Benoît Pelopidas,
Collection
Académique
Langue
français
Catégorie (éditeur)
Internet Hierarchy > Géopolitique > Relations internationales
Catégorie (éditeur)
Internet Hierarchy > Géopolitique
Catégorie (éditeur)
Internet Hierarchy > International
Catégorie (éditeur)
Internet Hierarchy > Monde & sociétés
BISAC Subject Heading
POL011000 POLITICAL SCIENCE / International Relations > POL012000 POLITICAL SCIENCE / Security (National & International)
BIC subject category (UK)
JW Warfare & defence > JPS International relations
Code publique Onix
06 Professionnel et académique
Date de première publication du titre
06 janvier 2022
Type d'ouvrage
Monographie
Avec
Index, Bibliographie

Livre broché


Details de produit
1
Date de publication
06 janvier 2022
ISBN-13
9782724627404
Contenu du produit
Text (eye-readable)
Ampleur
Pages chiffres romains : 308, Nombre de pages de contenu principal : 308
Code interne
9782724627404
Format
13,8 x 21 cm
Poids
410 grammes
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


Sommaire


Préface de David Holloway  

Introduction – Parier à l'aveugle ?  
Choix et armes nucléaires  
Trois raisons de questionner le cadrage du problème nucléaire en termes de prolifération  
De la prolifération à la vulnérabilité : un aperçu

PREMIÈRE PARTIE – L'IMPOSSIBILITÉ DU RENONCEMENT AUX ARMES NUCLÉAIRES À L’ÉPREUVE

Chapitre 1 – La prolifération comme tendance et problème, ou comment rendre le renoncement inconcevable  
Le paradigme de la prolifération  
L’hégémonie du paradigme de la prolifération et l’occultation du renoncement par les experts  
Comprendre le renoncement à l’arme nucléaire en situation de dilemme de sécurité

Chapitre 2 – L’irrésistible technologique à l’épreuve. Quand le déterminisme capacitaire nie le choix politique  
Les usages politiques de l’argument de la contrainte capacitaire  
   Modification du statut d’État doté après la guerre froide : de l’essai à la possession de matières fissiles 
   Légitimation des politiques de contrôle capacitaire passées, présentes et à venir, et négation du renoncement comme stratégie  
   Invisibilisation de la responsabilité des États dotés dans la diffusion du désir et de la technologie liée aux armements nucléaires  
Les postulats implicites du déterminisme capacitaire et leurs faiblesses  
   Une perception inexacte des militaires comme relais organisationnel décisif et partisans des armes nucléaires  
   Une surestimation du rôle du coût dans la décision de se doter ou pas d’un système d’armes nucléaires 
L’absence de capacités au niveau national n’est pas une condition nécessaire au renoncement  
Conclusion

Chapitre 3 – Le choc comme condition du renoncement ? Quand la violence, la mort et la volonté de dévoilement occultent le politique  
Les usages politiques du choc  
   Attendre la mort du dirigeant à l’initiative du programme nucléaire  
   User de la force : assassinats politiques, frappes ou guerres préventives  
   Justifier des politiques de non-prolifération passées et disqualifier l’objectif de renoncement  
Le double postulat implicite d’une compréhension catastrophiste de l’histoire  
   Le cas irakien comme illustration de la connexion entre la compréhension catastrophiste de l’histoire et le paradigme de la prolifération  
   L’illusion du choc comme révélateur et générateur d’un renoncement immédiat  
Le choc n’est pas une condition nécessaire au renoncement  
L’absence d’un choc pertinent dans la période qui précède le renoncement libyen  
   La décision de 2003 comme renoncement au vu des antécédents du programme libyen  
Conclusion

Chapitre 4 – La dissuasion nucléaire étendue, seule alternative à la prolifération ?  
L’utilisation politique contemporaine de l’alternative nucléaire aux États-Unis  
   Pour le protecteur  
   Pour le protégé  
Les hypothèses implicites de l’alternative nucléaire  
Le renoncement en l’absence de garantie nucléaire de sécurité, ou pourquoi la dissuasion nucléaire étendue n’est pas une condition nécessaire au renoncement  
   La grande majorité des États  
   La Norvège  
   L’Afrique du Sud  
   L’Ukraine  
   La Libye  
Conclusion

DEUXIÈME PARTIE – RESTAURER UN ESPACE DE CHOIX ET DE RESPONSABILITÉ POLITIQUES

Chapitre 5 – Rendre visibles le renoncement et les stratégies qui y conduisent  
Le renoncement comme dépassement de l’alternative prolifération/désarmement  
Le renoncement comme catégorie pertinente du point de vue de la possibilité d’explosions nucléaires  
Le primat du renoncement et de l’absence d’intérêt pour l’arme nucléaire  
Conclusion

Chapitre 6 – De la prolifération à la vulnérabilité nucléaire globale  
La vulnérabilité matérielle : la possibilité continuée de la guerre nucléaire et d’explosions non désirées 
Les vulnérabilités épistémiques ou les tentations de la confiance excessive dans la contrôlabilité des arsenaux  
   L’extériorité  
   Les difficultés d’imaginer la possibilité de la guerre nucléaire  
   L’impossibilité de s’en remettre aux experts et aux professionnels du secteur pour un panorama complet des vulnérabilités nucléaires 
Conclusion

Chapitre 7 – Créer un espace de choix démocratique en requalifiant le rôle de l’expert  
Le jugement de l’impossible comme jugement politique (conservateur) qui se nie  
L’autorité sans responsabilité du prophète de l’impossible  
Pas de consensus sur les politiques nucléaires militaires en France ou au Royaume-Uni  
Dépasser l’irresponsabilité de l’expert para-officiel et rendre le débat possible

Conclusion – Parier sur les futurs nucléaires en connaissance de cause  
La prolifération n’est pas inévitable, le renoncement possible, le choix nécessaire  
Saisir les paris qui fondent la politique nucléaire 
Désacraliser sans conventionnaliser les systèmes d’armes nucléaires : propositions pour les citoyens, élus, chercheurs, éducateurs et activistes

Annexe – L’envers du contrôle : le rôle de la chance dans l’évitement des explosions nucléaires non désirées

Bibliographie

Remerciements

Table des documents


Extrait


Compte-rendu

« Dans un livre riche et reposant sur une argumentation brillante, Pélopidas met en cause le raisonnement selon lequel les armes nucléaires sont essentielles à la sécurité et le désarmement constitue le rêve des naïfs. De manière convaincante, il démontre au contraire que ces deux choix politiques, la dissuasion et le désarmement, sont des paris sur des vulnérabilités trop souvent obscurcies par les activistes des deux bords. Il les expose et montre notamment que les partisans de la dissuasion sous-estiment le rôle de la chance dans l'évitement d'explosions nucléaires non-désirées. »

Richard Ned Lebow, Professeur de théorie politique internationale, département de War Studies, King's College, Londres, auteur de Forbidden Fruit: Counterfactuals and International Relations et We all lost the Cold War (avec Janice Stein).


Préface (extrait)

« Le livre de Benoît Pelopidas constitue une précieuse contribution au débat en cours sur l'armement nucléaire. […] À travers un examen approfondi des recherches les plus récentes consacrées à la politique nucléaire et à l’histoire de ces armements, Benoît Pelopidas propose une analyse perspicace et originale de notre dilemme actuel. Il bâtit une argumentation solide à l’encontre du discours qui voudrait nous faire croire que la détention d’armes nucléaires et leur prolifération sont inévitables, tandis que leur abandon serait inconcevable. […] Explorant les conditions requises pour un choix éclairé et démocratique sur cette question, il s’attache à fournir tous les éléments nécessaires à la compréhension des différentes options disponibles. […] En présentant de manière pédagogique l’alternative à laquelle nous sommes confrontés, l’ouvrage de Benoît Pelopidas apporte une contribution décisive au débat en cours sur l’avenir nucléaire de la planète. […] Il nous aide à mieux comprendre le problème nucléaire auquel nous sommes tous confrontés et comment nous devrions y faire face. »

David Holloway, Professeur émérite d’histoire internationale et de science politique à l’Université Stanford (USA), auteur de Stalin and the Bomb et The Soviet Union and the Arms Race, (extraits de la préface)


Compte-rendu

« Un livre important. Fruit d'une recherche minutieuse dans les archives de participants clés de l’histoire nucléaire doublée d’entretiens, Repenser les choix nucléaires offre une analyse et une critique originales de la politique nucléaire de la France et des compréhensions usuelles des armes nucléaires en général. Tout comme les travaux précédents de son auteur, cette étude bouleverse en profondeur les idées reçues. Que vous soyez d’accord ou pas, Repenser les choix nucléaires est incontournable. »

Matthew Evangelista, Professeur d’histoire et de science politique à l’Université de Cornell (USA) auteur de Innovation and the Arms Race et Unarmed Forces. The Transnational Movement that ended the Cold War


Compte-rendu

« Ce livre est une enquête sur la politique française de sécurité nationale liée aux armes nucléaires, du point de vue des logiques gouvernementales et des épistémologies qui les gouvernent, toutes deux profondément défaillantes. Elle arrive à point nommé et aurait dû être conduite il y a bien longtemps. Benoît Pelopidas y examine la rhétorique, les savoirs et les politiques relatives aux armes nucléaires en France et montre comment les liens étroits entre les professionnels du secteur de la sécurité nucléaire et les élites politiques contribuent à obscurcir les futurs nucléaires démocratiques. Ce livre pose des questions essentielles. Pourquoi le champ de réflexion et de critique sur les solutions nucléaires s'est-il rétréci au fil du temps, au point que ce domaine essentiel informé par une expérience immédiate de l'apocalypse réelle et imminente dans les années 1950 et 1960 a abouti à la banalisation d’idées de prolifération et de possession d’armes nucléaires aujourd’hui ? Quels rôles jouent les catégories et les concepts liés aux armes nucléaires dans la sédimentation des vérités et des silences sur l’histoire nucléaire ? Comment les mythologies et les histoires nucléaires perpétuent-elles des idées problématiques sur la sécurité nationale et globale ? Comment peut-on expliquer que les populations ne connaissent pas les histoires des armes nucléaires et sont de ce fait conduites à croire qu’elles améliorent la sécurité humaine ? Qui étaient, par-delà les histoires diplomatiques établies, les acteurs de l’ordre nucléaire ? Comment ces acteurs peuvent-ils être rendus responsables de leurs choix et comment les systèmes nucléaires peuvent-ils être affectés davantage par des demandes démocratiques ? » 

Professeur Jenny Andersson, Professeur au département d’histoire des sciences et des idées de l’Université d’Uppsala, auteur de The Future of the World (Oxford University Press, 2018) et porteuse du projet ERC FUTUREPOL – A political history of the future : knowledge production and future governance 1945-2010