Raisons politiques 49, février 2013

Raisons politiques 49, février 2013

Nationalismes sexuels

NATIONALISMES SEXUELS
Coordonnée par Alexandre Jaunait, Amélie Le Renard et Elisabeth Marteu

Le débat autour de l'« homonationalisme », du pinkwashing et de l'« impérialisme gay » est actuellement très vif au sein des mouvements féministes, LGBT et anti-colonialistes. Ce dossier vise à alimenter la réflexion en analysant certaines des reconfigurations contemporaines des sexualités et des nationalismes.
Dans le sillage des travaux existant sur le caractère genre des nationalismes, mais aussi sur la construction des catégories sexuelles et raciales, il s'agit de mettre en lumière comment d'une part, dans différents pays d'Europe, les discours sur la sexualité contribuent à renforcer et à recomposer les frontières entre un « nous » national se voulant tolérant et progressiste et un « eux » altérisé et dépeint comme homophobe. Cette vision en termes de « blocs civilisationnels » alimente d'autre part les usages instrumentaux, par différents leaders de pays dominés, d'une homophobie patriotigue décrite comme une forme de résistance anti-hégémonique.
Ce numéro tente d'éclairer les ressorts historiques et politiques de ces discours en les replaçant dans des processus de circulation et d'interaction, non exempts de rapports de domination.




Nous Vous Suggérons Aussi

Revue:

Raisons Politiques

Suivez-nous