Critique internationale 63, avril-juin 2014

Critique internationale 63, avril-juin 2014

Vers un renouveau de l'État développeur en Asie ?

Le concept d'État développeur formulé au début des années 1980 décrivait les modalités d'intervention de l’État dans le processus de développement du Japon puis de la Corée du Sud et de Taïwan. Il a été ensuite enrichi pour rendre compte des stratégies de développement d’autres pays. À partir des études empiriques de cinq pays asiatiques (Japon, Corée du Sud, Taïwan, Inde et Kazakhstan), ce dossier veut montrer que, si elles engagent nécessairement une évolution des modalités d’intervention de l’État, les caractéristiques du capitalisme contemporain ne rendent pas pour autant caduque la possibilité d’un État développeur. Il s’agit plutôt d’un changement qui implique une évolution du contenu idéationnel de l’État développeur et la prise en compte des facteurs politiques structurels ainsi que des croyances des acteurs. Un autre signe de ce renouveau réside dans le fait que ce concept ne concerne plus seulement les pays en voie de développement mais aussi les pays que l’on peut désormais considérer comme développés, l’État pilotant alors les stratégies de croissance et d’innovation




Nous Vous Suggérons Aussi

Revue:

Critique internationale

Suivez-nous