Raisons politiques 36, novembre 2009

Raisons politiques 36, novembre 2009

Actualité de l'humanisme civique

Actualité de l'humanisme civique
Coordonné par Yves Sintomer

A la Renaissance, Florence invente les principes républicains modernes en même temps que la perspective en art. Un courant humaniste théorise la florentina libertas, dont les principes connaîtront une diffusion énorme en Occident. Pour la première fois, les trois textes politiques majeurs du fondateur de l'humanisme civique, Leonardo Bruni, sont livrés réunis en français.

L'a/ter ego de Machiavel, Francesco Guicciardini, oppose tirage au sort et gouvernement représentatif pour désigner les titulaires des charges publiques tandis que Quentin Skinner analyse les débats des Niveleurs dans l'Angleterre du 17e siècle. Couplés à l'étude des controverses historiographiques autour de l'humanisme civique, ces textes démontrent que la tradition républicaine est plurielle et contribuent à éclairer l'un des enjeux du présent : comprendre comment différents républicanismes ont émergé depuis les origines de la pensée politique moderne, et quels sont les ressorts de leurs oppositions.




Nous Vous Suggérons Aussi

Revue:

Raisons Politiques

Suivez-nous