Le discours présidentiel sous la Ve République

Le discours présidentiel sous la Ve République

Chirac, Mitterrand, Giscard, Pompidou, de Gaulle



La Ve République a donné aux présidents de la République le pouvoir extraordinaire d'être la voix de la nation. Cet ouvrage plonge en son coeur, celui de la parole performative : celle par qui les mots instituent ou destituent, nomment, convoquent, déclarent, racontent ou taisent.

De 1958 à 2007, le discours élyséen va changer de nature linguistique en changeant de fonction politique, sous la double influence des médias qui transportent le message et de l'institution présidentielle qui le porte. D'abord fait de mots forts et de nature nominale, le discours devient, au détour des années 1980, pronominal et verbal. La forme l'emporte désormais sur le fond, et le dit s'efface au profit du dire. L'énonciation abolit l'énoncé et le logos laisse la place à l'ethos. Le « je » des présidents se substitue au « peuple », et leur « moi » à la « France ». Le leader remplace l’idée. La pensée devient communication.

Cet ouvrage, qui s'appuie sur un corpus de plus de 500 discours présidentiels et sur la méthode logométrique dont il propose une vulgarisation, combine description scientifique et interprétation du vocabulaire et de la rhétorique de De Gaulle, Pompidou, Giscard, Mitterrand et Chirac.

Centré sur Jacques Chirac, il analyse notamment la longue cohabitation de 1997 à 2002 et le discours du Premier ministre, Lionel Jospin, pour tenter de comprendre le 21 avril 2002.




Nous Vous Suggérons Aussi

La réforme des armées en France
Sociologie de la décision
Bastien Irondelle

Collection

Références

Sujets

Science politique : Langage politique
Science politique : Politique française

Suivez-nous