André Malraux et le gaullisme

André Malraux et le gaullisme

2e édition revue et augmentée

André Malraux a-t-il oublié les articles rageurs parus en 1925 dans L'Indochine enchaînée, les fougueuses harangues lancées en 1935 au nom des intellectuels antifascistes et les blessures reçues en 1936 par le commandant de l'escadrille Espana ? Bref, en devenant ministre du général de Gaulle, a-t-il renié l'idéal de sa jeunesse ?

Une lecture attentive de l'œuvre littéraire et politique de l'écrivain permet de conclure à la fidélité : cet ultime engagement, dont les raisons nous sont ici contées, ne marque pas une rupture dans l'itinéraire intellectuel d'André Malraux.




Nous Vous Suggérons Aussi

Les pieds-noirs et la politique
Quarante ans après le retour
Emmanuelle Comtat

Collection

Références

Sujets

Domaine histoire : Histoire par période
Domaines
Histoire

Suivez-nous