Les chemins de l'État de droit

Les chemins de l'État de droit

La voie étroite des pays entre Europe et Russie

En novembre 2013, les révoltés ukrainiens de la place Maïdan revendiquaient la constitution d'un État « normal», débarrassé des ingérences des oligarques et des agissements d'un président contre lequel ne s’exerçait aucun contre-pouvoirs. De semblables appels ont retenti à plusieurs reprises dans des pays situés entre l’Europe et la Russie, comme la Moldavie ou la Géorgie.

L’Europe peut-elle répondre à l’attente suscitée par son modèle politique ? Ou, au contraire, faut-il voir dans la force d’inertie et dans les héritages culturels les facteurs de résilience de régimes plus ou moins autoritaires dans la région, soutenus par la Russie ?

Entre pessimisme de raison et optimisme de la volonté, Florent Parmentier propose une analyse d’actualité sur les possibilités d’émergence d’un État de droit dans les pays d’Europe de l’Est et du Caucase, condition sine qua non de leur modernisation et d’un éventuel rapprochement profond et durable avec l’Union européenne.