Vingtième Siècle 98 (2008-2)

Vingtième Siècle 98 (2008-2)

Dossier : L'ombre portée de Mai 68

Dossier : L'ombre portée de Mai 68


Une "ombre portée", nous dit le Littré, c'est "toute ombre qu'un corps projette sur une surface et l'imitation qu'on en fait dans un dessin". Le "corps", ici, c'est l'événement de Mai 68 lui-même, dans sa polyphonie et sa cacophonie, ses promesses et ses échecs. La "surface"? La société française depuis 1968. Mais aussi une France prise sous l'effet, antérieur aux "événements" eux-mêmes, de ces "sixties", si vivaces en mémoire aujourd'hui. L'"imitation" ? C'est le souvenir, médiocre ou exalté, la reconnaissance difficile ou la célébration à tout hasard d'un Mai toujours jalousement évoqué. Le "dessin" ? C'est le travail de l'historien. Celui-ci porte, dans ce dossier, sur la jeunesse, la politique et le travail ; la dérision, la presse, le corps et la culture; la génération, enfin : autant de marques et de traces, remises en situation historique.

Write a commentary
 
Your email:
Your name:
Commentary:
 



Also of interest

Review:

20 & 21. Revue d'histoire

Connect with us