Révolutionnaires de la SFIO

Révolutionnaires de la SFIO

Marceau Pivert et le pivertisme

Marceau Pivert aura tenté de faire de la SFIO un parti révolutionnaire et, en 1936, il s'efforcera d'entraîner dans le mouvement de juin le vieil appareil réformiste. Exclu en 1938 avec ses camarades de la Gauche révo­lutionnaire, Marceau Pivert tente l'aventure de la construction d'un nouveau parti, le Parti socialiste ouvrier et paysan. La guerre écrase toutes ces tentatives, éparpille les pivertistes. Marceau Pivert revient à la « vieille maison » et y combat jusqu'à l'extinction de ses forces, qui coïncide avec le nouveau re­noncement de la SFIO en 1958.

Histoire d'un homme, l'enfant terrible du Parti socialiste, histoire d'un rameau révolutionnaire jailli dans le sein même du parti réformiste, dont l'existence n'inquiète pas les seuls dirigeants réformistes, histoire d'un vieux parti détruit par la scission de Tours, qui se reconstitue à travers l'adhésion enthousiaste mais vigilante de milliers de jeunes gens, c'est aussi l'histoire des masses, de leur lutte pour leurs organisations et parfois contre elles.

Réflexion sur les crises, celle du mouvement ouvrier en liaison avec le développement d'une crise sociale, réflexion sur l'évolution des partis, leurs clivages internes et leurs ruptures




Nous Vous Suggérons Aussi

L'Europe bleue
A quoi sert une politique communautaire de la pêche?
Christian Lequesne

Collection

Académique

Sujets

Domaine histoire : Partis politiques
Science politique : Partis politiques
Science politique : Politique française
Politique

Suivez-nous