Le citoyen sentimental

Le citoyen sentimental

Émotions et politique en démocratie
Préface de Philippe Braud

À rebours des auteurs classiques qui d’Aristote à William James ont opposé raison et émotion, ce livre montre que celles-ci sont complémentaires. Elles sont le soubassement préconscient nécessaire à nos activités mentales.

S’appuyant sur des recherches récentes dans le domaine des neurosciences et sur de nombreuses expériences, l’auteur montre le rôle positif joué par nos émotions dans nos décisions politiques. L’anxiété par exemple, loin de jeter les électeurs dans les bras d’un homme fort, et d’être un danger pour la démocratie, les fait réfléchir. Elle les détourne de leurs habitudes acquises et encourage des comportements « rationnels ».

Le citoyen « sentimental » est celui qui exerce le mieux son jugement critique et le traduit en choix cohérents. Telle est la thèse paradoxale que défend George E. Marcus, dans ce petit livre, clair et convaincant.




Nous Vous Suggérons Aussi

Collection

Académique

Sujets

Sociologie : Sociologie politique
Science politique : Théorie politique
Politique

Suivez-nous