Amérique latine, les élections contre la démocratie?

Amérique latine, les élections contre la démocratie?

Douze pays d’Amérique latine ont tenu des élections présidentielles entre novembre 2005 et décembre 2006. Cette exceptionnelle vague d’élections s’est soldée par des changements radicaux (Bolivie, Équateur) mais aussi par une certaine continuité (Chili, Colombie, Mexique, Venezuela, Brésil). Des figures nouvelles sont apparues, tel l’Indien Evo Morales en Bolivie ou Michelle Bachelet au Chili, quand d’anciens présidents ont été réélus deux décennies après leur premier mandat (Costa Rica, Nicaragua, Pérou). Le bilan est donc contrasté.

L’héritage social désastreux d’une décennie de néolibéralisme pouvait-il conduire à des comportements électoraux dysfonctionnels pour la stabilité et la qualité de la démocratie ? Les Latino-Américains allaient-ils déserter les bureaux de vote, se laisser séduire par les discours néopopulistes, ou porter au pouvoir des présidents sans majorité pour gouverner ? Il n’en a rien été, mais dans plusieurs pays (Bolivie, Équateur, Venezuela, Nicaragua), les élections ont débouché sur une profonde polarisation politique.

Cet ouvrage fait le point sur les évolutions politiques du continent, son virage à gauche, l’influence d’Hugo Chávez dans la région et sa relation avec les États-Unis. Au-delà, il remet en question un certain nombre d’hypothèses émises ces dernières années sur les obstacles à la consolidation de la démocratie en Amérique latine.

Olivier Dabène a réuni pour analyser le cycle électoral 2006 en Amérique latine les meilleurs spécialistes issus de France, Espagne, Mexique, Colombie, Bolivie, Venezuela, Pérou et Brésil. Leurs contributions apportent une série d’éclairages rigoureux reposant sur les meilleures sources.




Nous Vous Suggérons Aussi

Allende et l'expérience chilienne
Salvador Allende Gossens, Joan E. Garcés

Collection

Académique

Sujets

Monde & sociétés : Amérique latine
Science politique : Vie politique
Domaines
International
Politique

Suivez-nous