Raisons politiques 57, février 2015

Raisons politiques 57, février 2015

Politiques des formes de vie

Politique des formes de vie
Dirigé par Estelle Ferrarese et Sandra Laugier

La notion de forme de vie s'est inscrite dans le champ de la pensée politique : elle permet de traduire de nouvelles exigences, peut-être hétérogènes, d'attention à la vie quotidienne, de globalisation d’enjeux éthiques concernant la préservation de la forme de vie humaine, de critique
sociale portant sur ce qui se présente comme « donné ». Les contributions réunies ici visent à appréhender la portée politique de la notion de forme de vie dans la diversité épistémologique, éthique et sociopolitique qui caractérise son actualité.
Par forme de vie, on entend la manière dont les relations sociales entre citoyens s’ordonnent au quotidien, les formes de vie au pluriel dans leur multiplicité et leur variabilité, ce qu’on peut aussi appeler des styles de vie. Elles comprennent également les manières de percevoir, d’être dans le réel, les attitudes et les dispositions comportementales qui constituent la vie (indissolublement sociale et biologique). La politique est alors l’ensemble des activités au travers desquelles les agents humains s’efforcent de dessiner ou corriger les contours de leurs formes de vie, se font enquêteurs de leurs pratiques. Comment articuler l’idée de formes de vie à celle de transformation, en particulier de transformation radicale de la vie telles qu’y appellent un certain nombre de revendications et d’utopies politiques ? De quelle politique les formes de vie sont-elles le lieu ?





Nous Vous Suggérons Aussi

Revue:

Raisons Politiques

Suivez-nous