Le soutien américain à la Francophonie

Le soutien américain à la Francophonie

Enjeux africains 1960-1970

A la fin des années 1960, les États-Unis appuient contre toute attente la création de l'Agence de coopération culturelle et technique (ACCT), premier organisme intergouvernemental de la Francophonie, conçu pour répondre à un enjeu enjeu africain.
L'objectif américain en pleine guerre froide est d'ancrer les pays d'Afrique francophone dans le camp occidental, puis de s'assurer une accessibilité illimitée aux matières premières du continent noir.

Elle oblige les Américains à dépasser leur rivalité économique et politique avec la France et à s'inscrire dans les stratégies africaines de cette dernière. En projetant sur l’institution francophone naissante un regard de nature géopolitique, Washington fait preuve d’une attitude visionnaire.

Ce livre offre un éclairage nouveau sur l’émergence de la Francophonie en la sortant du seul cadre France-Afrique-Canada. Il ne s’agit plus d’une organisation régionale supplémentaire, mais bien d’un rassemblement à vocation internationale ayant une place dans une nouvelle ère mondiale de détente.




Nous Vous Suggérons Aussi

Tribalisme et parti unique en Afrique noire
Esquisse d'une théorie générale de l'intégration nationale
Lanciné Sylla

Collection

Académique

Sujets

Monde & sociétés : Afrique
Histoire : Histoire par sujet
Géopolitique : Organisations internationales

Suivez-nous