Sociétés contemporaines 101, 2016

Varia
Première édition

Au sommaire notamment : La cause des étrangers: l'apport de l'analyse des réseaux sociaux - Le marché de l'accompagnement à la mobilité résidentielle - Vous avez dit "profs de gym"? - Le processus collectif de création d'un feuilleton télévisé - Évoquer ses obsèques avec ses enfants Lire la suite

À partir de l'exemple des engagements dans des organisations mobilisées pour l’aide et la défense des étrangers, Mathilde Pette et Fabien Éloire soulignent la contribution que l’analyse de réseaux peut apporter à la sociologie du militantisme. Leur démarche permet de mettre en évidence deux viviers de recrutement privilégiés – l’un chrétien et l’autre d’extrême gauche – et, plus largement, de cartographier l’espace d’une cause et d’accéder à son niveau organisationnel. Thomas Sigaud et Benoit Cret étudient le marché de la relocation et montrent comment, en dépit de son encastrement, celui-ci est traversé par des pratiques concurrentielles de pression sur les prix.
En s’appuyant sur une enquête par questionnaire réalisée auprès d’enseignants dans le Nord-Pas-de-Calais, Stéphan Mierzejewski interroge les désignations ordinaires du métier et revient sur la spécificité de la position d’enseignant en EPS dans le système d’enseignement français.

Muriel Mille se penche sur la production d’un feuilleton télévisé. Fondé sur une organisation du travail fortement rationalisée et divisée, le processus collectif de création suscite des formes de coopération et de concurrence fortes. Il contribue à redéfinir les rôles des scénaristes et leurs spécialités, et leur confère un pouvoir important sur le contenu des épisodes.
Enfin, Bérangère Veron utilise une enquête de terrain réalisée auprès de souscripteurs d’un contrat obsèques et de leurs enfants pour analyser une forme de solidarité familiale singulière, la prévoyance funéraire.

L’étude des stratégies discursives des souscripteurs pour informer leur(s) enfant(s) des démarches entreprises et de leurs volontés funéraires lui permet d’appréhender la parole familiale sur la mort, encore peu explorée
par les sociologues.


Livre broché - 19,00 €

InfoAttention - les expéditions des commandes reprendront à partir du lundi 17 août

Spécifications


Éditeur
Presses de Sciences Po
Auteur
,
Revue
Sociétés contemporaines
ISSN
11501944
Langue
français
BISAC Subject Heading
SOC000000 SOCIAL SCIENCE
BIC subject category (UK)
H Humanities > J Society & social sciences
Code publique Onix
06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013-2019 )
3081 Sciences sociales
Crédit
Presses de Sciences Po
Date de première publication du titre
01 mars 2016
Type d'ouvrage
Numéro de revue

Livre broché


Date de publication
03 mars 2016
ISBN-13
978-2-7246-3471-6
Contenu du produit
Text (eye-readable)
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 142
Code interne
9782724634716
Format
15,5 x 25 x 0,4 cm
Poids
200 grammes
Prix
19,00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


Sommaire


Pôles d'organisation et engagement dans l’espace de la cause des étrangers

L’apport de l’analyse des réseaux sociaux

Mathilde Pette, Fabien Éloire

 

Quand tout s’inverse

La dynamique concurrentielle du marché de l’accompagnement à la mobilité résidentielle en France

Thomas Sigaud, Benoit Cret

 

Vous avez dit « profs de gym » ?

Retour sur la question de la domination sociale et culturelle des enseignants en EPS

Stéphan Mierzejewski

 

Le processus collectif de création d’un feuilleton télévisé

Une division du travail d’auteurs

Muriel Mille

 

Évoquer ses obsèques avec ses enfants

La parole familiale sur la mort au prisme de la prévoyance funéraire

Bérangère Véron