Religion(s) et identité(s) en Europe

Religion(s) et identité(s) en Europe

L'épreuve du pluriel

La religion connaît une visibilité nouvelle depuis une quinzaine d'années, en Europe comme dans le reste du monde. Pourtant, très souvent, lorsque celle-ci semble être en cause, ce n’est pas d’elle dont on parle vraiment.

Au-delà de l’objet « religion », cet ouvrage appréhende donc les recompositions plus larges qui travaillent le continent européen à travers la relation entre politique et religion, et éclaire les diverses définitions du juste et du légitime, de la nation et de l’Europe à l’âge de la globalisation. Loin de privilégier la « clé religieuse » ou à l’inverse la « clé politique » comme mode de déchiffrement du temps présent, il tient compte de différents facteurs (politiques, économiques, sociaux, religieux), de leurs liens et des instrumentalisations dont ils font parfois l’objet.

La démarche esquisse une triple rupture : avec la problématique des « frontières » de l’Europe, abordée ici non par ses limites mais par les circulations en son sein ; avec les lectures faites par les « communautarismes » et le rôle que jouerait le religieux dans leur développement ; avec les catégories classiques de la sociologie politique des religions, grâce à des analyses centrées sur le concept de croire.

Un rare ouvrage à proposer un panorama de la question des religions en Europe




Nous Vous Suggérons Aussi

Les nouvelles frontières du social
L'intégration européenne et les transformations de l'espace politique de la protection sociale
Maurizio Ferrera

Collection

Académique

Sujets

Europe

Suivez-nous