Histoires universelles et philosophies de l'histoire

Histoires universelles et philosophies de l'histoire

De l'origine du monde à la fin des temps

L'histoire globale et ses divers avatars – histoire connectée, comparée, internationale, transnationale, etc. – séduisent le monde académique et le grand public aujourd'hui sensibilisé au thème de la mondialisation. En invitant à la prise en compte des interactions entre individus et groupes humains relevant d'unités géoculturelles distinctes, elle permet un décentrement du regard et le détourne de l'ethnocentrisme scientifique et politique.

Ce paradigme devenu quasi dominant de nos jours est l'héritier d’une longue tradition intellectuelle, qui trouve ses prémices dans l’antiquité gréco-latine : la tradition des histoires universelles et des philosophies de l’histoire que présentent dans cet ouvrage des philosophes, des historiens, des anthropologues, des géographes, ainsi que des spécialistes d’aires culturelles non occidentales, chinoises et arabes notamment.

Par histoire universelle, on entend le projet de considérer l’humanité, à la fois unie et diverse, dans son ensemble et dans son devenir historique commun ; par philosophie de l’histoire, l’ambition de donner un sens à ce devenir, c’est-à-dire autant une orientation qu’une signification.

Illustrées, pour la première, par les travaux de penseurs tels que Ibn Khaldûn, Spengler, Toynbee, pour la seconde, par ceux de Hegel, de Marx ou de Comte, ces deux traditions ont fait de l’histoire pensée par la philosophie la clef de compréhension ultime des sociétés humaines.




Nous Vous Suggérons Aussi

Collection

Académique

Sujets

Histoire

Suivez-nous