Histoire politique des juifs de France

Histoire politique des juifs de France

Entre universalisme et particularisme

L'histoire politique des Juifs de France s'inscrit tout entière dans un balancement entre le civique et le civil, entre l'espace public et l'espace privé, entre la citoyenneté républicaine et l'attachement à des valeurs spécifiques, entre le bonheur public et le bonheur privé. Elaborant une « conception enchantée de la Révolution », la plupart se sont montré des patriotes sourcilleux, entièrement dévoués à la République dont le modèle attira longtemps de nombreux immigrants. Déçus sinon trahis par les multiples guerres franco-françaises, de nombreux Juifs se sont éloignés du mythe républicain en cherchant à redéfinir une identité collective.

Cette recherche a été facilitée par le recul contemporain du jacobinisme autorisant l'expression des différences et la naissance d'une citoyenneté plurielle. La renaissance actuelle d'une conscience identitaire provient également, de l'affaire Dreyfus au Front national, de l'épanouissement d'un antisémitisme exacerbé, devenant de nos jours, après Carpentras, presque légitime. L'identité politique des Juifs de France, hier comme aujourd'hui, se construit toujours entre l'universalisme et le particularisme : c'est cette perspective novatrice qui guide la recherche collective présentée dans cet ouvrage.

ONT CONTRIBUÉ À CET OUVRAGE : Michel Abitbol, Phyllis Cohen Albert, Chantal Benayoun, Pierre Birnbaum, Jean-Marc Chouraqui, Richard I. Cohen, Alain Dieckhoff, Nancy L. Green, Paula Hyman, Philippe Landau, Catherine Nicault, Laurence Podselver, Aron Rodrigue, Dominique Schnapper, Sylvie Strudel, Pierre-André Taguieff.




Also of interest

Series

Académique

Subjects

History : History by subject

Connect with us