Idylle sino-cubaine, brouille sino-soviétique


First Edition

Paperback - In French 20.50 €

Specifications


Publisher
Presses de Sciences Po
Author
Ying-hsiang Cheng,
Collection
Académique
Language
French
Tags
Publisher Category
> International > Asia
Publisher Category
> International field
BISAC Subject Heading
POL000000 POLITICAL SCIENCE
Onix Audience Codes
06 Professional and scholarly
CLIL (Version 2013-2019)
3283 SCIENCES POLITIQUES
Title First Published
01 January 1973
Subject Scheme Identifier Code
Thema subject category: Politics & government

Paperback


Publication Date
1973
ISBN-13
978-2-7246-0259-3
Code
9782724602593
Weight
430 grams
List Price
20.50 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Book Preview


Contents


Chapitre I: AOUT 1958 -JANVIER 1960
Pékin découvre le castrisme avec les yeux du PSP

I. La Chine accueille le castrisme avec circonscription
De l'échec des Cent fleurs à celui du Grand bond - La Chine décidée à ménager le PSP - Premiers élans de sympathie spontanée de la Chine pour le « 26 juillet » - Pékin reprend ses distances à l'égard de La Havane

II. Juin 1959-janvier 1960. Pékin se laisse persuader de la valeur du castrisme par le PSP
Un éloge rafraîchissant des petits bourgeois révolutionnaires - Des journalistes de Pékin en visite à La Havane - La Chine « trahie » par l'URSS. Cuba secouée par les Etats-Unis -
Un « pro-chinois » très convaincu: Anibal Escalante.

Chapitre II : FEVRIER-DECEMBRE 1960
Résolue à tenir tête aux Etats-Unis sans tomber sous la coupe de l'URSS. Cuba prend la main que la
Chine lui tend

I. Février-juin 1960. La Chine en rébellion contre l'URSS fait des ouvertures à Cuba
« Jamais il ne déserte ... le Chinois de Cuba » - La Chine lance l'Association des amitiés sino-latino-américaines - M. Khrouchtchev « ne comprend pas » ce qu'est l'impérialisme - Les « thèses d'avril » du président Mao - Les castristes émerveillés par l'opéra de Pékin.

II. Juillet-décembre 1960. La désagrégation du monolithe communiste autorise la transcroissance de la révolution cubaine
La Chine entre en compétition avec l'URSS pour secourir Cuba - Le PC chinois redore le blason du PSP - Le première Déclaration de La Havane. Cuba reconnaît la Chine - L' « hétérodoxie » castriste laisse Pékin perplexe - Le voyage à Pékin du che Guevara - Cuba première bénéficiaire de la Conférence des «81».

Chapitre III: JANVIER 1961-AVRIL 1962
La Chine se laisse convaincre de « reconnaître le fait socialiste » à Cuba

I. Janvier-octobre 1961. Le maoïsme réhydraté par le castrisme
La Chine tout entière vit les soixante-douze heures de la Playa Giron - Le président Dorticos fait pendant au roi Mahendra.

II. Octobre 1961-février 1962. Pékin enthousiasmée par la seconde Déclaration de La Havane
Le rebondissement de la crise des relations inter-communistes - Chen Yi reconnaît que Cuba s'est engagée dans la voie du socialisme - Allégresse à Pékin, scepticisme à Moscou.

III. Février-avril 1962. L'affaire Escalante. Ses répercussions à Pékin et à Moscou
Les apprentis sorciers de la dictature du prolétariat - Fidel-Archange foudroyé Lucifer-Escalante - Pékin lutte contre le « sectarisme » - Les incertitudes du socialisme à la cubaine.

Chapitre IV: FIN 1961-SEPTEMBRE 1962
Deux révolutions en quête de leur propre dépassement s'inspirent l'une de l'autre

I. Pékin et La Havane sur la même longueur d'onde
De l'entente cordiale à l'entente parfaite - Cuba redécouverte par les imagiers de Chine

II. Le fardeau de la misère et de l'incompétence
L'homme du passé contre le castrisme - L'entrée en scène des Trois du village des trois - Mao Tse-toung retourné contre Mao Tse-toung par les soins de Liu Shaoqi.

III. Le triomphe du quiproquo
Qui dit similitude ne dit point imitation - De l'art de rendre réversibles les couvertures qui ne le sont pas.

Chapitre V: FIN 1961-SEPTEMBRE 1962
Les conflits qui opposent La Havane à la Maison blanche et Pékin au Kremlin s'exaspèrent

I. Réglons à La Havane le sort de Berlin
L'empire du dollar combattu sur les deux rives du Pacifique -Le dernier round de la guerre froide - Phase « dure » à Moscou, phase « molle » à Pékin, 267

II. La réapparition du capitaine Achab
Autant de sujets de concorde que de sujets de discorde - Le double virage de septembre 1962.

Conclusion