L'utopie sacrifiée

L'utopie sacrifiée

Sociologie de la révolution iranienne

C'est au sein d'une jeunesse frustrée, façonnée par une modernisation intolérante et une consommation inaccessible, qu'il faut chercher le groupe actif des révolutionnaires qui porta Khomeiny au pouvoir et lui confia un rôle de substitution. L'intervention du clergé est marquée par ce contexte social.

Pour l'auteur de ce livre, il est essentiel de distinguer le discours de rejet de l'Occident qui accompagne le processus révolutionnaire du refus de la modernité. Prenant ses distances avec la thèse qui tend à présenter les ingénieurs islamistes comme l'élément le plus important du changement politique, Farhad Khosrokhavar insiste sur le rôle des intellectuels de second rang issus des paysans "dépaysannés". Il lie l'évolution du mouvement au vécu de ses acteurs : il les a longuement interrogés dans les premières années de la révolution.

Ce travail de sociologue est aussi une réflexion sur la révolution, où les rêves occupent une place prépondérante avant de se transformer en cauchemars. Il aidera à mieux comprendre les dynamiques à l'oeuvre dans l'Iran des années 80 mais aussi dans d'autres pays d'islam, comme le Maghreb ou l'Egypte.




Also of interest

Israël. Les hommes en noir
Essai sur les partis ultra-orthodoxes
Ilan Greilsammer

Series

Académique

Subjects

International : Middle East
International field

Connect with us