Critique internationale 76, juillet-septembre 2017

Critique internationale 76, juillet-septembre 2017

La (dé)politisation des organisations internationales
Coordination éditoriale de Franck Petiteville

Intitulé « La (dé)politisation des organisations internationales », le « Thema » de ce numéro dirigé par Franck Petiteville aborde une question désormais récurrente de la sociologie des relations internationales et plus largement de la sociologie du (militantisme) transnational : les organisations internationales sont-elles une arène de politisation de certains débats et acteurs ou, au contraire, un espace de neutralisation de la dimension politique de ces derniers ?
Nourri des débats français de la sociologie politique sur la politisation, ce dossier réussit à apporter des réponses à la fois complètes et complexes. Complètes tout d'abord par le large éventail des organisations étudiées : l’Assemblée générale des Nations unies, le Programme des Nations unies pour le développement et le Programme des Nations unies pour l’environnement, l’Organisation internationale du travail, l’Organisation internationale pour les migrations, l’Organisation mondiale de la santé. Au-delà de la variété des cas, ce sont donc aussi des causes multiples qui sont appréhendées à la faveur de leur mise à l’agenda international : droits des femmes, reconnaissance des populations indigènes, prise en compte des enjeux environnementaux, droits des travailleurs, droits des migrants et droits de la santé.




Nous Vous Suggérons Aussi

L'invention du Monde
Une géographie de la mondialisation
Jacques Lévy

Revue:

Critique internationale

Sujets

Géopolitique : Organisations internationales
Géopolitique : Relations internationales

Suivez-nous