Proche-Orient : le pouvoir, la terre et l'eau

Proche-Orient : le pouvoir, la terre et l'eau

Au Proche-Orient, la terre et l'eau cristallisent les jeux de pouvoir et les rivalités. La question foncière joue un rôle clé dans les bouleversements politiques que connaît cette région depuis le milieu du XXe siècle. Et l'accès à l'eau – dont la plus grande part est destinée à l'irrigation – suscite d'âpres compétitions inter et intra-étatiques.

Dans cet espace aride, l'essor démographique et les risques liés aux changements climatiques accroissent les tensions autour des questions agraires et alimentaires. De plus, l’agriculture, secteur à forte dimension identitaire et territoriale, est souvent utilisée au service de politiques de contrôle de l’espace.

Se concentrant sur cinq foyers géopolitiques importants du Proche-Orient – Liban, Syrie, Israël et territoires palestiniens, Jordanie, Égypte – cet ouvrage rappelle la place centrale de l’agriculture dans les stratégies de puissance et les logiques conflictuelles.

Une leçon qui s’applique au Proche-Orient comme au reste du monde.