Socialistes et radicaux

Socialistes et radicaux

Querelles de famille

Le mouvement socialiste, simple challenger du radicalisme au début du siècle dernier, s'est imposé aujourd'hui dans le champ politique à gauche. Cependant, la défaite du radicalisme et le succès du socialisme n'allaient pas de soi car le socialisme démocratique en France a également traversé des crises graves (1920, 1940, 1958...) qui ont parfois fait prédire un peu vite sa disparition.

Faute de revenir à cette histoire centenaire, il est difficile de comprendre comment le Parti socialiste, qui peine encore et toujours à se rénover, a pu assimiler à la fois les pratiques et le panthéon des radicaux.

Conflits, acclimatation, voire assimilation, la confrontation entre socialistes et radicaux a pris des formes variables sur le siècle. Grâce à différentes approches, les auteurs éclairent les relations toujours conflictuelles entre ces deux familles.

Avec la participation de : Anne-Laure Anizan, Serge Berstein, Yves Billard, Gilles Candar, Noëlline Castagnez, Alain Chatriot, Fabien Conord, Sabine Jansen, Thierry Leterre, Gilles Morin, Sylvie Rémy et Nathalie Sévilla

Gilles Morin

Université Paris 1 - Sorbonne
Gilles Morin est Docteur en Histoire et chercheur associé à l'Université Paris 1-Sorbonne.

http://histoire-sociale.univ-paris1.fr/cherche/Morin2.htm







Nous Vous Suggérons Aussi

La République en quête de citoyens
Les républicains face au bonapartisme rural (1848-1880)
Chloé Gaboriaux

Collection

Coéditions

Sujets

Science politique : Partis politiques
Histoire : Partis politiques

Suivez-nous