Autrepart 50, juin 2009

Autrepart 50, juin 2009

Les produits de terroir au service de la diversité biologique et culturelle ?

Ce numéro explore les liens entre la « biodiversité » (entendue au sens large de diversité biologique et culturelle) et les processus de valorisation des spécialités locales dans le contexte des pays du Sud. Ils font l'objet d'une attention particulière, tant de la part l'instances internationales comme la Convention sur la Diversité Biologique et la FAO, que de la part des gouvernements et des développeurs. Partout les initiatives se multiplient et élargissent le champ de leurs objectifs qui ne sont plus seulement commerciaux (promotion des spécialités locales) et juridiques (protection d'un nom, limitation de la contrefaçon) mais deviennent aussi environnementaux, identitaires et patrimoniaux. Ainsi, les formes les plus sophistiquées de protection des «produits de terroir» (appellations d'origine, marques collectives), comme les plus simples instruments de valorisation des spécialités locales, sont maintenant considérés comme des outils de conservation de la nature, permettant aussi bien le maintien des ressources et des paysages, la valorisation des savoir-faire locaux que, par exemple, la requalification de territoires en crise.




Also of interest

Review:

Autrepart

Connect with us