Le G20, laboratoire d'un monde émergent

Le G20, laboratoire d'un monde émergent

Le Groupe des Vingt (G20) forme un aréopage hétéroclite à l'image de la métamorphose du monde. Ni groupe du Nord, comme le G8, ni groupe du Sud, comme le G77, il réunit des pays développés et des « émergents » qui sont à la fois riches et pauvres (Inde, Brésil), des démocraties et des régimes autoritaires (Chine, Russie), des gouvernements laïcs et religieux (Arabie Saoudite, Indonésie). Contrairement aux autres clubs réservés aux États, il comprend aussi une organisation régionale, l'Union européenne, vingtième membre du G20.

En diversifiant ses interlocuteurs – agences de l'ONU, monde des entreprises, partenaires sociaux –, il répond à une demande croissante de participation au plan international. Il a favorisé une redistribution du pouvoir, longtemps réclamée par le FMI. Pourrait-il aider aussi l’ONU à se réformer ?

Ni directoire global d’un nouvel ordre mondial, ni cellule de crise d’économies en faillite, le G20 apparaît plus certainement comme le lieu d’observation, d’invention et d’expérimentation de nouveaux modes de coopération internationaux au sein d’un monde doublement « émergent ».

Karoline Postel-Vinay

Sciences Po - CERI

Karoline Postel-Vinay est directrice de recherche à Sciences Po, au Centre d'études et de recherches internationales. Elle est notamment l’auteure de L’Occident et sa bonne parole. Nos représentations du monde, de l’Europe coloniale à l’Amérique hégémonique (2005).



Le Japon et la nouvelle Asie
Karoline Postel-Vinay
La seconde puissance économique mondiale, de surcroît la seule démocratie d’âge mûr de la région, peut s’impliquer davantage dans la recomposition asiatique, ou au contraire, garder ses distances, au nom de l’alliance nippo-américaine. Aussi, doit-on...








Nous Vous Suggérons Aussi

Gouverner le climat ?
20 ans de négociations internationales
Stefan Aykut, Amy Dahan

Collection

Nouveaux Débats

Sujets

Géopolitique : Gouvernance mondiale
Géopolitique : Organisations internationales
Monde & sociétés

Suivez-nous