La Ve République démystifiée

La Ve République démystifiée

Elle est née en 1958. Son père s'appelait Charles. Il voulait créer des institutions stables face au « régime des partis ». Elle a été révisée à 24 reprises. Elle vit une relation d’amour-haine avec les Français.

Qui est-elle ? La Cinquième République.

Le portrait sans préjugés qu’en dressent ici économistes, historiens, politistes et juristes montre qu’en soixante ans d’existence, la Cinquième République n’a pu survivre qu’en se métamorphosant.

Aujourd’hui, le chef de l’État, ce « monarque républicain », est contraint par son ubiquité et enserré dans les mailles de plus en plus étroites du droit. Le Parlement, derrière l’apparence d’inefficacité que renvoie la médiatisation déformée de ses débats publics, travaille et tire profit de prérogatives récemment élargies. Face à la mondialisation et au renforcement de la construction européenne, l’État a su se recomposer pour conserver son autorité. Loin de voler en éclats sous le choc de la dernière campagne présidentielle, le système des partis a entamé sa mue. Une vision démystifiée de la Cinquième République, pour mieux comprendre la relation ambiguë des Français avec leurs institutions et réfléchir à leur avenir.

Mathieu Fulla

Mathieu FULLA, enseignant à Sciences Po, chercheur au Centre d'histoire de Sciences Po (CHSP).



Les socialistes français et l'économie (1944-1981)
Une histoire économique du politique
Mathieu Fulla
La critique n'est pas nouvelle ; apparue dès l'"échec" du Front populaire, elle est revenue depuis comme une antienne : les socialistes français seraient incompétents en matière économique. Un stéréotype ? Mathieu Fulla propose une histoire économique du politique qui met à mal les idées reçues et éclaire les débats actuels au sein de la gauche.